Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des commutateurs atomiques pour défier la loi de Moore

Sophie Eustache

Des commutateurs atomiques ont été développés par une équipe de chercheurs de l’Institut de nanotechnologies d'Edmonton (Canada), dirigée par Robert Wolkow, en collaboration avec l’Institut Max Planck à Hambourg (Allemagne). Ces commutateurs, destinés aux nanotechnologies, sont 100 fois plus petits que les plus petits commutateurs et transistors actuellement sur le marché. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue scientifique Nature Communications, fin octobre. 

Commencée il y a environ un an, l’étude a rapidement progressé. « A un moment donné, nous avons réalisé que nous étions capables de commuter des atomes uniques (boîtes quantiques en silicium), les faisant passer d’une charge neutre à une charge positive. Cette charge positive ouvre une barrière, permettant aux électrons de passer du substrat de silicium à la surface. Ce flot est possible seulement quand l’électrode qui reçoit le courant à la surface est positionnée sur un des atomes de silicium (boîte quantique) », détaille le chercheur, qui travaille depuis 25 ans sur les propriétés atomiques du silicium.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

En remettant ses médailles de l'innovation 2019, le Centre national de la recherche scientifique a mis en avant quatre chercheurs dont les[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Elle partage sa foi dans le code

Focus

Elle partage sa foi dans le code

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Plus d'articles