Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des ciseaux moléculaires en phase d'industrialisation

Ludovic Fery

Deux familles de lignées cellulaires destinées à la recherche biomédicale et l’industrie pharmaceutique, Cancell et Vizucell, reposant sur une nouvelle génération d'enzymes de coupure de l'ADN ont été mises sur le marché par le spécialiste français de la chirurgie génétique, Cellectis. Les lignées Cancell, lancées au début du mois d’avril, servent de modèles pour la recherche en cancérologie, notamment pour accélérer le développement de nouvelles molécules anti-cancer. Annoncées quelques jours plus tard, Vizucell sont des lignées cellulaires fluorescentes utiles pour l’étude de la fonction des gènes et la recherche pharmaceutique.   

La technologie à l’origine de ces deux modèles cellulaires s’appelle Talen. Il s'agit d'une nouvelle génération[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voulons créer en France un Tesla de la batterie sodium-ion », affirme Laurent Hubard, directeur de Tiamat Energy

« Nous voulons créer en France un Tesla de la batterie sodium-ion », affirme Laurent Hubard, directeur de Tiamat Energy

Tiamat Energy a annoncé le 21 novembre son intention de construire la première ligne de production de batteries sodium-ion au monde,[…]

Un béton fibré plus écologique pour renforcer les ouvrages

Fil d'Intelligence Technologique

Un béton fibré plus écologique pour renforcer les ouvrages

Pour bien commencer la semaine : HeXplora, l'open innovation selon Segula Technologies

Pour bien commencer la semaine : HeXplora, l'open innovation selon Segula Technologies

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

Plus d'articles