Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

© Jake Jurewicz - MIT-NSE

Comment construire une centrale nucléaire au Japon qui soit invulnérable aux tsunamis ? Le MIT a la solution : la placer directement en mer. Un projet qui peut sembler fou, mais qui est en réalité une piste très sérieuse.

La catastrophe nucléaire de la centrale Fukushima Daiichi qui s'est produite en 2011 n'a pas été directement causée par le tremblement de terre ni par le tsunami. Ce sont les effets secondaires, l'interruption du refroidissement des réacteurs pour être précis, qui en furent responsables.

Pour combattre ce type d'événement, une équipe de chercheurs du MIT et des universités du Wisconsin et de Chicago a développé un concept de centrale flottante située en mer, comme une plate-forme pétrolière. Il a été présenté au Small Modular Reactors Symposium, un événement organisé par l'ASME (American Society of Mechanical Engineers).

Bien que l'idée de construire une centrale flottante ne soit pas nouveau en soi (la Russie a un projet en cours), l'avantage de ce concept est sa résilience aux phénomènes naturels. En effet, une centrale de ce type se trouvant à 10 km des côtes et ancrée dans une zone d'une centaine de mètres de profondeur ne serait pas affectée par un tremblement de terre ou un raz-de-marée. Et ce nouveau type de centrale serait refroidi directement par l'eau de mer même en cas d'accident grave, ce qui empêcherait en toute circonstance la fusion des crayons de combustible à l'intérieur du cœur des réacteurs.

FABRIQUÉE COMME UN PORTE-AVION

Le concept s'appuie sur deux technologies en particulier : les réacteurs à eau légère (REL) et les plate-formes pétrolières modernes. Les centrales pourraient être fabriquées dans des chantiers navals avant d'être acheminées vers leur destination finale, à une dizaine de kilomètres des côtes. Elles seraient alors arrimées au fond marin. L'électricité générée serait transférée vers la terre par des câbles sous-marins. Cela présente l'avantage d'une fabrication standardisée dans un environnement spécialisé, et le démantèlement serait également grandement simplifié : il suffirait d'amener la centrale dans un chantier naval dédié, comme cela se fait notamment pour les sous-marins et porte-avions nucléaires de l'US Navy.

De plus, l'installation des centrales serait facilitée, car elles pourraient être relativement proches des habitations sans pour autant empiéter sur un terrain habitable. La centrale étant éloignée en mer, les dangers pour les populations en cas d'accident quel qu'il soit seraient de plus quasiment nuls. Enfin, en utilisant un design tout-acier, les coûts et les délais de construction devraient être fortement réduits, le béton en étant en général le principal responsable de ces aléas.

Les chercheurs considèrent l'Asie comme le marché idéal pour ce nouveau genre de centrale, étant donné le haut risque de tsunami et les besoins grandissants en énergie de cette région du monde.

Ci-dessous, une vidéo de démonstration du concept :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Le fabriquant d’hydroliennes fluviales et marines Hydroquest et Construction mécaniques de Normandie (CMN) ont annoncé le 15[…]

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles