Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Des capteurs de lumière non toxiques pour la production d’hydrogène

Alexane Roupioz

Des nano cristaux semi-conducteurs à base de cuivre et d’indium pour capturer la lumière ont été mis au point par des chercheurs du CNRS, du CEA et de l’Université Grenoble Alpes. Moins chers et moins toxiques que les dispositifs utilisés jusqu’à présent, ces nanoparticules ont fait preuve d'une grande stabilité pour la production d’hydrogène par photocatalyse. 

La photocatalyse, utilisée comme moyen pour produire de l’énergie électrique ou chimique, connaît depuis plusieurs années un fort développement. En s’inspirant de la photosynthèse des plantes, les scientifiques étudient notamment la possibilité de produire de l’hydrogène par photolyse de l’eau. Dans les systèmes de photosynthèse artificielle, des photosensibilisateurs absorbent l’énergie lumineuse nécessaire pour transférer leurs électrons vers un catalyseur. Ces capteurs de lumière peuvent être des composés moléculaires à base de métaux rares et coûteux tels que[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

L’évolution de la réglementation européenne sur le recyclage des batteries lithium-ion, prévue pour 2022, pousse les[…]

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Electrode en silicium pur et électrolyte solide : une nouvelle architecture de batterie Li-ion

Fil d'Intelligence Technologique

Electrode en silicium pur et électrolyte solide : une nouvelle architecture de batterie Li-ion

La start-up Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour recycler les composites à fibres de carbone avec des robots

La start-up Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour recycler les composites à fibres de carbone avec des robots

Plus d'articles