Nous suivre Industrie Techno

Des bornes de recharge rapides basées sur des batteries de seconde vie

Séverine Fontaine
Des bornes de recharge rapides basées sur des batteries de seconde vie

© Renault

Le groupe Renault et la société britannique Connected Energy ont installé deux bornes de recharge rapide sur des aires d’autoroutes. Leur particularité ? Elles sont équipées d’un système de stockage d’énergie stationnaire basé sur des batteries de seconde vie. 

Pour alimenter ses bornes de recharge rapide, la société britannique Connected Energy a développé la technologie E-STOR, un système de stockage de l’énergie basé sur des batteries de seconde vie issue des véhicules électriques Renault. Celles-ci seront installées sur des aires d'autoroutes belges.

« Grâce à l’utilisation de ces batteries, la technologie E-STOR permet de stocker de l’énergie via une alimentation à faible puissance et de libérer l’énergie ainsi stockée à des puissances élevées », précise Renault.  Cela permet de mettre à disposition des bornes de recharge rapide dans des lieux où il serait trop coûteux de raccorder les bornes de recharge directement au réseau.

Les systèmes E-STOR peuvent également offrir une solution de gestion de l’énergie pour les sites industriels et commerciaux. Ces derniers peuvent être contrôlés par une plateforme d’optimisation de l’énergie pour fournir une source d’alimentation alternative aux heures de pointe. Le système peut se connecter aux panneaux solaires d’entreprises ou aux micro-éoliennes pour stocker l’énergie pour être ensuite réutilisée. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles