Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des bioplastiques produits à partir de boues d’épuration

Hugo Leroux

Véolia Eau compte industrialiser la production de bioplastique à partir de boues d’épuration d’ici la fin de l’année, a confirmé le directeur général de Veolia Eau, Jean-Michel Herrewyn. Le démonstrateur produira 500 tonnes de PHA (poly hydroxy alcanoate), un polymère biodégradable, à partir des boues de la station Aquiris de Bruxelles.

Déjà validé à l’échelle de pilote, le procédé repose sur des bactéries capables de métaboliser des acides gras pour stocker du PHA dans leurs tissus. La première étape, au pilotage délicat, consiste à sélectionner ces souches parmi la faune bactérienne grâce à une méthode alternant des phases de nutrition et de « famine ». « Nous n’utilisons pas de pas souches pures car elles ne survivent pas dans le milieu très concurrentiel des boues », a précisé, interrogé par Industrie & Technologies Stéphane Déléris, chef du pôle chez[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Massifier la production ou territorialiser l'écosystème : deux irréconciliables stratégies pour déployer la filière hydrogène vert

Massifier la production ou territorialiser l'écosystème : deux irréconciliables stratégies pour déployer la filière hydrogène vert

Construire des écosystèmes territoriaux vs produire de l'hydrogène vers en masse de façon centralisée. La[…]

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Énergies bas carbone : une hausse de dépôts de brevets jugée insuffisante par l'AIE pour atteindre les objectifs climatiques

Énergies bas carbone : une hausse de dépôts de brevets jugée insuffisante par l'AIE pour atteindre les objectifs climatiques

« La SNCF et les régions ont fait le choix de l’hydrogène bi-mode pour pouvoir convertir le parc existant », pointe Yannick Legay d’Alstom

« La SNCF et les régions ont fait le choix de l’hydrogène bi-mode pour pouvoir convertir le parc existant », pointe Yannick Legay d’Alstom

Plus d'articles