Nous suivre Industrie Techno

Des bateaux plus silencieux

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Des bateaux plus silencieux

Pour que la mer redevienne le monde du silence.

© DR

La Commission Européenne décide de financer un projet de réduction des bruits émis par les bateaux. C’est le français DCNS qui en assurera le pilotage.

La Commission Européenne confie à DCNS le pilotage d’un projet de recherche visant à diminuer la pollution sonore émise par les navires, qui est un facteur clé de réduction de l’impact écologique des transports.

D’un montant de 5 M€, SILENV (Ship oriented Innovative soLutions to rEduce Noise & Vibrations), a pour objectif d’étudier l'ensemble des nuisances sonores liées à l'activité maritime, afin d’établir une proposition de ‘‘green label acoustique’’ comportant des limites de bruit pour chaque type de navires, ainsi que des recommandations pour atteindre ces objectifs.

Les études porteront sur trois grands domaines :
 

  • l’impact sur les équipages et les passagers des bruits et vibrations à bord des navires ;
  • les nuisances sonores dans l’environnement des ports ;
  • l'impact du bruit généré par le trafic maritime sur la faune marine.


Le projet d’une durée de 36 mois se déroulera en plusieurs phases. Dans un premier temps, le recensement et l’analyse des normes, des réglementations et des études existantes permettront de déterminer des objectifs pour chaque domaine traité. Un bilan de l’état acoustique des navires sera ensuite établi à partir des données disponibles chez les partenaires de SILENV et à partir de mesures complémentaires réalisées dans le cadre du projet. Enfin, des solutions susceptibles d’améliorer la discrétion des navires seront proposées, avec une simulation du résultat escompté.

Le projet SILENV implique au total 14 partenaires européens (France, Italie, Espagne, Suède, Bulgarie, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Finlande) issus de différents milieux : industriels ; organismes de recherche et laboratoires universitaires ; spécialistes des domaines construction navale et bruit-vibrations.

La commission européenne va financer ce projet à hauteur de 3,5 M€.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus :  http://cordis.europa.eu

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Dossiers

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Réunis au sein du consortium Quantum Silicon Grenoble, une cinquantaine de chercheurs et d’ingénieurs développent un[…]

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Plus d'articles