Nous suivre Industrie Techno

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

© Siping Zheng

Les données nécessaires à l’établissement des prédictions météorologiques sont souvent difficiles à collecter, surtout au-dessus des océans. Des chercheurs chinois ont mis au point un bateau autonome lanceur de sonde pour résoudre ce problème.

Température, humidité, pression atmosphérique, vitesse du vent… Autant de données nécessaires pour la prédiction des phénomènes atmosphériques les plus importants, tels que les ouragans ou les typhons. Ces phénomènes se forment au-dessus des océans, zones où les données météorologiques sont difficiles à collecter. C’est pourquoi une équipe de chercheurs de l’Institut de physique atmosphérique de l’Académie des sciences de Chine a mis au point un bateau autonome capable de lancer des sondes météorologiques.

Jusqu’à maintenant, ces données étaient collectées principalement à partir de ballons météorologiques, de bouées, ou de stations au sol. Mais ces techniques ont une faible portée. L’avantage du bateau autonome ? Sa capacité à couvrir de longues distances. Ce véhicule semi-submersible, en acier et fibres de verre, a une autonomie de 10 jours et un rayon d’action de 3 000 km. Il peut embarquer une station météorologique standard collectant des données à environ 1,5 mètres de la surface. Les 48 sondes à son bord peuvent quant à elles collecter ces informations jusqu’à 8 000 mètres d’altitude. Les résultats des premiers tests menés les 13 juin et 9 novembre 2017, et publiés ce 31 janvier dans la revue Advances in atmospheric sciences, sont encourageants. Selon les déclarations de Hongbon Chen, auteur principal, dans un communiqué : « Les véhicules semi-submersibles autonomes sont une plateforme idéale pour la surveillance de la météorologie marine. Ils permettent l’amélioration des prévisions météorologiques marines. » Dans le futur, les scientifiques espèrent être en mesure d’utiliser ces dispositifs pour étudier la structure interne des typhons et ouragans afin de mieux prédire de possibles changements de leur direction ou intensité.

Françoise de Vaugelas

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

Champion du traitement de l’information, le cerveau s’érige en modèle pour accompagner l’explosion des données[…]

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Plus d'articles