Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des balises pour géolocaliser des wagons

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

Des balises communicantes intégrant un environnement Linux ont été présentées par la société Kerlink, spécialisée dans la conception et le développement de matériels dédiés aux applications basées sur l’utilisation d’outils de géolocalisation (GPS, GPRS, radiofréquence), dans le cadre du salon M to M, qui s'est tenu du 10 au 11 avril à Paris.

« Nos produits sont ouverts et les clients les développent en fonction des applications métiers dont ils ont besoin », a précisé à Industrie & Technologies Frédéric Clain, ingénieur technico-commercial chez Kerlink. Ces balises sont capables de recueillir des données (une position, un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cyberattaques : l’industrie fortement touchée en 2020 selon IBM Security

Cyberattaques : l’industrie fortement touchée en 2020 selon IBM Security

Dans son dernier rapport annuel des menaces cyber, IBM Security pointe un doublement des attaques contre les industriels, notamment ceux en[…]

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Dossiers

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

Plus d'articles