Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

© Florent Robert

Une modification génétique des bactéries de type Escheria coli (E.coli) leur permettant de produire des hydrocarbures volatils similaires à ceux contenus dans l’essence et le Kérosène, a été mise en évidence par des chercheurs du CEA, du CNRS et de l’Institut de Biosciences et Biotechnologies d’Aix-Marseille (BIAM). Ces travaux ont fait l’objet d’une publication fin septembre dans la revue Scientific Reports.

Pour obtenir cette souche génétiquement modifiée, les chercheurs ont introduit dans une bactérie de type E.Coli, une combinaison de deux gènes : l’un correspondant à une enzyme de plante et l’autre à une photoenzyme de microalgue, l’acide photodecarboxylase. Le premier[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Investissement public massif, choix du type d'hydrogène à privilégier, stratégies d'import-export, la Commission[…]

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

[Portrait] Florence Robin, l'entrepreneuse qui sécurise les batteries au lithium pour l'aéronautique

Focus

[Portrait] Florence Robin, l'entrepreneuse qui sécurise les batteries au lithium pour l'aéronautique

« Nous avons des projets d’envergure industrielle dans la sidérurgie et la chimie », déclare Karine Vernier (EIT InnoEnergy France)

Dossiers

« Nous avons des projets d’envergure industrielle dans la sidérurgie et la chimie », déclare Karine Vernier (EIT InnoEnergy France)

Plus d'articles