Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des alliages à base de graphite pour dissiper la chaleur

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,

Les céramiques et les métaux comme l’aluminium peuvent voir leur pouvoir de dissipation thermique dopé d’un facteur huit, et leur masse réduite de 30%, grâce à l’incorporation d’un cœur en graphite pyrolytique (APG). Cette technologie de l’américain Thermocare convainc de plus en plus d’acteurs dans le milieu du spatial et de la défense.

Le graphite pyrolytique, aussi appelé pyrocarbone, augmente la dissipation thermique du fait de son anisotropie, qui favorise la diffusion de la chaleur dans la direction horizontale. Encapsulé dans une couche d’aluminium, le matériau[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles