Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des aimants permanents de qualité en partie recyclés

Baptiste Cessieux

Les aimants en fin de vie aimeraient bien dire adieu à l’Asie. Adieu au recyclage global dans le même bain de matière en fusion pour fabriquer de nouveaux aimants de mauvaise qualité. Bienvenue à l’intégration raisonnée d’une certaine quantité d’aimants recyclés dans les futures productions d’aimants. Une équipe du Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux (LITEN) du CEA de Grenoble a démontré qu’il est possible de produire des aimants présentant des performances comparables à ceux du commerce en utilisant jusqu’à 30 % de matière recyclée. La technique est en cours d’amélioration et elle permet un recyclage efficace d’un matériau largement utilisé dans les éoliennes. Surtout, les aimants sont riches en terres rares (néodyme et dysprosium), des matériaux stratégiques dont la consommation ne cesse d’augmenter en électronique et dans la production d’énergie renouvelable.

Le projet franco-allemand rassemble le CEA, l’Institut Fraunhofer et des industriels afin de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur. Le but : repérer et améliorer les points clés du recyclage afin de diminuer l’oxydation des matériaux durant le processus. L’oxygène est en effet l’ennemi à combattre dans cette intégration de matériels usités car les Terres Rares en sont friandes et forment facilement des oxydes lors de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Une équipe de chercheurs de l’Université Purdue, aux Etats-Unis, a mis au point un transistor en phosphore noir capable de[…]

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Plus d'articles