Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Benoît Crépin

Réduire le coût de production des supercondensateurs en jouant sur l’insertion d’ions lithium. Voici ce que proposent des chercheurs de l’IMN (Institut des matériaux Jean Rouxel, CNRS/Université de Nantes) et du Mu?nster Electrochemical Energy Technology. Avec, en ligne de mire, la démocratisation des supercondensateurs à ions lithium, dispositifs électrochimiques de stockage d’énergie à mi-chemin entre batterie et condensateur.

La fabrication de ces supercondensateurs passe par une phase de pré-lithiation, qui consiste à insérer les ions lithium nécessaires à leur fonctionnement. Un apport réalisé pour l’heure soit par la pré-lithiation de l’un des constituants du supercondensateur avant son intégration, soit par l’ajout d’un additif riche en ions lithium, qui se redistribueront au sein du supercondensateur lors du premier cycle de charge. Certes fonctionnelles, ces solutions restent coûteuses, complexes et sensibles à l’air et aux solvants utilisés. L’équipe franco-allemande a adopté une approche[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles