Nous suivre Industrie Techno

Demtech raisonne l’agriculture et analyse l’urbain

Charles Foucault
Demtech raisonne l’agriculture et analyse l’urbain

Un capteur d'humidité communicant et autonome d'un point de vue énergétique.

© DR

Née de la volonté d’un professeur d’allier électronique et développement durable, Demtech propose des capteurs de mesure urbains et ruraux. Des expérimentations sont en cours et la jeune société imagine déjà un territoire recouvert de ces sondes écolos, évitant les gaspillages et mariant la ville à la campagne.

Après un parcours de professeur des universités en électronique, électrotechnique, automatique et informatique industrielle, interrompu d’expériences industrielles, Jean Demartini a créé Demtech, en 2007. Son credo : l’électronique durable. « Il s’agit de réaliser des instruments de mesures environnementales pour des grands comptes dans le respect de l’environnement », explique l’enthousiaste chercheur-entrepreneur. Son entreprise conçoit et réalise des capteurs autonomes énergétiquement qui communiquent via le réseau de téléphonie mobile.

Demtech des champs

L’INRA et Orange Labs se sont tournés vers la petite entreprise il y a trois ans pour organiser la gestion de l’irrigation gravitaire (l’eau recouvre un champ légèrement en pente d’un bout à l’autre) des parcelles de foin de la plaine de la Crau. Dans le cadre du projet Astuce et Tic, Demtech a développé des capteurs d’humidité communicants par ondes radios et dont les données sont récupérées par le réseau de téléphonie mobile. Ces instruments de mesure sont alimentés par des panneaux solaires de 10 cm de côté au maximum. Ils disposent d’une autonomie de 30 jours à l’ombre. Pour atteindre cette autarcie, l’énergie doit être accumulée. Pour rester en accord avec le respect de l’environnement pas question d’utiliser des batteries : les capteurs sont équipés de supercondensateurs qui conservent l’énergie sans réaction chimique, mais de façon électrostatique grâce à une couche d’isolant placée entre deux couches conductrices.

L’astuce consiste aussi à gérer le taux de disponibilité du capteur : « le montage électronique est capable de s’endormir tout seul et de se réveiller là où il en était resté », simplifie Jean Demartini. En bref, le capteur ne fonctionne que lorsqu’il est utile. Pour cela une partie de l’application est réalisée en électronique analogique, à l’ancienne, car elle est ainsi capable de démarrer à 0 volts, ce qui n’est pas le cas du numérique. Après chaque pause le capteur démarre donc en analogique, puis le relais est pris par le numérique. Avec ces installations, l’agriculteur est prévenu en direct de la quantité d’eau qui a atteint le bas de son champ. Il peut alors arrêter l’irrigation sans avoir dépensé plus d’eau que nécessaire.

Demtech des villes

A Cagnes-sur-Mer, sur 50 ha , Demtech s’est associé à Orange Labs, le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et à la Communauté Urbaine de Nice Côte d’Azur pour une expérience sur la mesure des données environnementales en milieu urbain (température, pression, vitesse et direction du vent, qualité de l’air, bruit). Tout pour jauger la qualité de vie en ville. En parallèle, l’expérience menée avec Veolia sur des capteurs de flux d’eau permettant d'éviter les pertes, a pour ambition d’atteindre un développement à l’échelle nationale. Un système dans lequel des prestataires proposeront aux collectivités territoriales un service d’analyse des données récupérées par les capteurs répartis sur le territoire est dès lors envisageable.

Et au milieu coule une chimère

Demtech imagine ce développement d’ici 10 à 15 ans et met en place la fabrication de cartes électroniques et de composants pour la gestion de l’énergie à plus grande échelle. « Si l’on regarde plus loin, nous voyons l’agriculture se rapprocher de la ville, avec des centres de supervision communs », anticipe Jean Demartini. C'est-à-dire ? Dans sa vision, avec l’augmentation du prix du carburant et de la quantité de carbone dans l’atmosphère, il faudra bien arrêter de manger des aliments produits à l’autre bout du monde et rassembler les denrées auprès du client. Pour construire les nouveaux espaces urbains entourés de terres agricoles, et concilier les contraintes différentes qu’ils comprennent, l’étude de l’interface entre ces deux milieux sera facilitée par la multiplication de capteurs respectueux de l’environnement intégrés au sein d’un réseau étendu. Ce n’est peut-être pas pour demain mais il y croit avec entrain et développe l’artillerie technologique qui le permettra, faisant « fi du plaisir que la crainte peut corrompre ! »

Charles Foucault.

 

                        

                                 Un des capteurs d'humidité installés dans la plaine de le Crau 
                                    par l'Inra et conçus par Demtech. Il prévient l'agriculteur 
                                                   lorsqu'il n'est plus nécessaire d'irriguer.

 

Demetech en bref :

Date de création : 2007

Créateur : Jean Demartini

Nombre d’employés :   5

Implantation : Sophia-Antipolis (06)

Site Web : www.demtech.net

Directeur général : Jean Demartini

Téléphone : +33 (0)4 93 74 62 89

Email : contact@demtech.net

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

L'électronique neuromorphique, inspirée du cerveau, a le potentiel de disrupter le marché dans la prochaine décennie.[…]

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Focus

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles