Nous suivre Industrie Techno

Demandes de brevets : la France au sixième rang mondial

Demandes de brevets : la France au sixième rang mondial

© DR

Le nombre de demandes de brevets internationaux par des entreprises et organismes français devrait s'établir à 7899 en 2013, maintenant la France au sixième rang mondial dans un contexte de forte augmentation globale de ces demandes.

Les demandes de brevets internationaux déposées en 2013, bons indicateurs de l'activité économique, ont dépassé pour la première fois les 200 000, sous l'effet d'une forte croissance imputable principalement aux Etats-Unis (56% de la croissance totale) et à la Chine (29%), rapporte l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) dans son rapport annuel. La Chine a dépassé l’Allemagne en devenant le troisième utilisateur du système de brevet international. La France se classe, comme l'an dernier, au sixième rang derrière les Etats-Unis, le Japon, la Chine, l'Allemagne et la Corée et devant le Royaume-Uni, la Suisse, les Pays-Bas et la Suède.

Tous pays confondus, les demandes sont en hausse de 5,1% par rapport à l'année précédente, relève l'organisme, qui note aussi une augmentation des demandes d’enregistrement de marques et de dessins et modèles industriels. Concernant les demandes de marques déposées, la France est au troisième rang, derrière l'Allemagne et les Etats-Unis.

Avec 14 897 demandes publiées – soit 7,8% du total –, l’équipement électronique a représenté la plus grosse partie des demandes de brevets, suivi de l’informatique (7,7%) et des communications numériques (7,3%). Accroissement notable : celui de l'industrie automobile, qui se poursuit depuis trois ans sous l'effet d'efforts marqués en R&D.

Avec 2881 demandes publiées, le groupe japonais Panasonic revient en tête du classement, après avoir été éclipsé pendant deux années consécutives par l’entreprise chinoise ZTE Corporation. Ce sont les semi-conducteurs qui représentent la plus forte proportion de demandes de la firme japonaise, suivis par la télévision et les batteries pour la conversion de l’énergie chimique en énergie électrique. Les demandes déposées par ZTE Corporation et Huawei Technologies, Co. portent notamment sur les réseaux de communication sans fil, les transmissions numériques et le traitement numérique des données.

Du côté des académiques, ce sont les universités américaines qui sortent du lot : elles occupent neuf des dix premières places du classement des établissements d'enseignement. Avec 398 demandes publiées, la University of California est le premier déposant parmi les établissements d’enseignement, suivie du Massachusetts Institute of Technology (217), de la Columbia University (133), de la University of Texas System (119) et de la Harvard University (119).



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

A l'occasion de la seconde édition du rendez-vous Summer School : Microfluidic for health, organisé du 26 au 30 août, par[…]

29/08/2019 | RechercheMédical
"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Plus d'articles