Nous suivre Industrie Techno

Demain, dans nos assiettes...

Demain, dans nos assiettes...

© IT

S'ils cherchent avant tout à substituer les protéines animales de façon « transparente » pour le consommateur, afin d'améliorer l'acceptabilité de leurs nouvelles recettes, les industriels planchent aussi sur des solutions de rupture. Certaines pourraient ne jamais voir le jour, mais d'autres finiront peut-être par s'inviter à notre table.

De l'omelette aux algues

Avec 63 % de protéines dans sa matière sèche, la spiruline est l'un des aliments les plus protéiques du monde. Produite par des industriels (Earthrise farm aux États-Unis), elle se développe dans un milieu aqueux enrichi en CO2, en nitrate de potassium, en sulfate de magnésium... Longtemps utilisée comme complément alimentaire, cette micro-algue entre dans les cuisines françaises. C'est par exemple un ingrédient des omelettes du chef Marc Foucher.
 

Du pain hyperprotéiné

Lancé en septembre 2013, G nutrition est un pain brioché hyperprotéiné, qui lutte contre la dénutrition des seniors. Le laboratoire Cérélab a choisi les variétés de blés les plus complètes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0962

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles