Nous suivre Industrie Techno

Delphi radiographie ses connecteurs

Youssef Belgnaoui
Delphi radiographie ses connecteurs

l La représentation 3D de la pièce analysée est ensuite comparée avec le modèle CAO qui lui a donné naissance. Les écarts dimensionnels relevés entre le modèle et la pièce apparaissent en différentes couleurs (comme sur la pièce ci-dessus, en bas à gauche).

© D.R.

L'équipementier automobile s'est doté d'un équipement de tomographie à rayons X qui lui fournit une représentation en trois dimensions des pièces qu'il fabrique.

Peter Knauff aime bien plaisanter. Il ne peut s'empêcher d'agrémenter les sujets les plus sérieux par quelques pointes d'humour. On ne sait toutefois pas vraiment si, le jour où un contrôle médical l'a contraint à laisser son corps aux bons soins des rayons X, il a conservé son large sourire. Une chose est sûre, aujourd'hui, ce responsable d'amélioration continue pour l'Europe chez Delphi Systèmes de Connexion, l'a retrouvé. Il l'arbore lorsqu'il présente avec fierté l'appareil de tomographie à rayons X qu'il a fait concevoir au centre technologique de Delphi établi à Wuppertal (Allemagne). L'ingénieur n'en démord pas. C'est son passage dans un système de radiographie médicale et la découverte des images détaillées de l'anatomie de son corps qui ont été le déclic. « Pourquoi ne pas employer une telle technologie pour examiner les structures intérieures des pièces que nous fabriquons sans avoir à les détruire ? » se demande-t-il alors.

L'idée paraît simple d'autant que la tomographie à rayons X est exploitée dans de nombreux domaines industriels pour le contrôle non destructif. Mais il aura tout de même fallu six ans et un investissement de l'ordre de 750 000 euros pour qu'elle se concrétise. Peter Knauff ne souhaitait pas exploiter des systèmes d'analyse à rayons X existants. Il voulait que "son" tomographe dispose de capacités d'analyse en trois dimensions et, surtout, soit à même de réaliser des contrôles dimensionnels.

L'analyse structurelle optimise la conception

Delphi a pour cela collaboré étroitement avec l'université du Bergische Land de Wuppertal. Des ingénieurs de Delphi Packard Architecture Electrique/Electronique et des physiciens d'Yxlon International ont conçu et spécifié l'équipement selon ses exigences. Aujourd'hui, le tomographe à rayons X fournissant des images d'une pièce en 3D est opérationnel au centre technologique de Wuppertal. Les ingénieurs en charge des analyses ont acquis une grande expérience dans le réglage des paramètres de l'appareil pour obtenir la plus grande précision possible selon la structure et la composition des pièces. Ces analyses structurelles visent à optimiser la vitesse des moulages et le processus d'injection des premières étapes de conception d'un produit.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0887

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'inspection infrarouge parée pour l'industrie

L'inspection infrarouge parée pour l'industrie

La caméra photothermique, développée par Framatome, s'affiche comme alternative aux solutions traditionnelles de contrôle non destructif de[…]

Plus d'articles