Nous suivre Industrie Techno

Delmia récompensé par l'industrie automobile

Industrie et  Technologies
Delmia récompensé par l'industrie automobile
L'entité usine numérique de Dassault Systèmes a été récompensée par un Trophée PACE pour sa solution Delmia Automation de mise en service virtuelle des installations de production.



Delmia Automation figure parmi les lauréats des Trophées PACE 2009 (Premier Automotive Suppliers' Contribution to Excellence) décernés par le magazine Automotive News. Remis pour la quinzième fois, ces prix récompensent les fournisseurs dont les produits, les processus, les matériaux ou les services sont directement utilisés pour construire des véhicules, pour leur capacité d'innovation, leurs avancées technologiques et leurs performances industrielles.

Distinguée dans la catégorie "Information Technology", Delmia Automation permet aux ingénieurs de production de créer sous forme virtuelle une cellule ou une ligne de fabrication intégrant la totalité des équipements et outils utilisés, ainsi que leur comportement, afin d'en vérifier le bon fonctionnement avant de procéder à sa réalisation physique.

 


 


En associant, plusieurs mois avant l'assemblage de la ligne, la ligne de fabrication virtuelle et l'automate programmable industriel qui sera réellement utilisé dans l'atelier, les délais de mise en service de la ligne de production peuvent être réduits de plusieurs semaines.

« Il est très valorisant de voir récompensé notre engagement en faveur du développement de solutions performantes qui contribuent à l'innovation dans le secteur automobile et qui aident cette industrie à survivre et à se développer. Et ce, en dépit d'une conjoncture difficile », a estimé lors de la remise de son prix, Philippe Charlès, directeur général Delmia chez Dassault Systèmes.

Eliminer une centaine d'erreurs par cellule

Selon une étude réalisée par le cabinet ARC Advisory Group, les entreprises qui ont procédé à la mise en œuvre précoce de Delmia Automation ont détecté en moyenne une centaine d'erreurs mécaniques et électriques par cellule de fabrication, au niveau logique, de l'interface homme-machine et des dessins.

L'identification et la correction de ces problèmes en amont de la réalisation physique, permettent d'éliminer deux à trois semaines en temps homme par lancement avec à la clé, des économies de plusieurs milliers d'euros en main-d'œuvre d'ingénierie et de production. Cet avantage économique est particulièrement précieux pour les entreprises actuellement engagées dans une démarche de développement durable.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.3ds.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles