Nous suivre Industrie Techno

Deeptech : trois start-up françaises finalistes de l’EIT Digital Challenge

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Deeptech : trois start-up françaises finalistes de l’EIT Digital Challenge

Le logiciel Predigraft de Cibiltech, permet de prédire les évolutions des allogreffes chez les patients.

L’EIT Digital Challenge a annoncé le 31 août les finalistes de ce concours européen réservé aux deeptechs du numérique. Sur les 20 jeunes pousses retenues, 3 sont des technologies de rupture issues de la recherche française.

 

Les organisateurs de l’EIT Digital Challenge 2021 ont annoncé le 31 août les finalistes de ce concours européen de l’innovation destiné aux deeptech du numérique. Trois jeunes pousses françaises font partie des 20 sociétés encore en lice. L’Hexagone se positionne ainsi en troisième position des pays finalistes, derrière l’Allemagne et les Pays-Bas avec chacune 4 sociétés retenues.

Au total, 409 entreprises en provenance de 10 pays européens avaient déposé leur candidature à ce concours. L’EIT Digital Challenge vise à récompenser des sociétés qui proposent des produits ou des services exploitant des technologies sophistiquées et de rupture.

Les trois start-ups françaises retenues sont :

-        Cibiltech – Basé sur les travaux du Paris Transplant Group, une unité de l’Inserm dédiée aux transplantations, le logiciel Predigraft de Cibiltech fournit un outil de prédiction de la survie des allogreffes de rein. Il permet aux cliniciens d’anticiper les évolutions de la santé des patients et d’améliorer les décisions cliniques.

-        Connecting Food – Start-up parisienne, Connecting Food apporte aux professionnels de l’agroalimentaire un moyen d’assurer la traçabilité de leur produits grâce à la Blockchain. Cette technologie a été mise au point avec l’appui du CEA. La jeune pousse était exposante du CES 2019 sur le stand du CEA.

-        Flowlity  - fondé en 2019 par un ancien de Dassault Systèmes et un ingénieur de Centrale Supélec, Flowlity vise à utiliser le machine learning et l’analyse big data pour réorganiser la planification des chaines d’approvisionnement. La jeune pousse compte des clients dans les domaines de l’industrie et du retail.

Les gagnants de l’EIT Digital Challenge seront désignés lors d'un événement organisé en ligne le 21 septembre prochain. Trois sociétés seront récompensées  par une année d'accompagnement par l'accélérateur numérique d'EIT Digital d'une valeur de 50 000 euros. Ce soutien leur permettra de développer leurs activités en Europe et à l’International. Le gagnant du premier prix recevra quant à lui un financement de 100 000 euros.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

La cybersécurité européenne manque d'investisseurs, Cyber Impact veut changer la donne. Présenté le 31[…]

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Nextflow Software innove dans la mécanique des fluides

Nextflow Software innove dans la mécanique des fluides

Plus d'articles