Nous suivre Industrie Techno

Déchets électroniques : EcoLogic sensibilise ses adhérents à l’éco-conception

Jean-François Preveraud
Déchets électroniques : EcoLogic sensibilise ses adhérents à l’éco-conception

EcoLogic recycle 50 000 tonnes de DEEE chaque année en France.

© DR

L’organisme agréé pour la gestion de ces déchets électroniques emmène ses adhérents dans un centre de démantèlement pour les sensibiliser au recyclage et au travail des opérateurs. Il noue ainsi un dialogue original entre concepteurs et recycleurs qui améliorera la mise en place des démarches d’éco-conception.

Dès le 1er juillet 2010, les pouvoirs publics prévoient de mettre en place une modulation de l’éco-contribution des produits électriques et électroniques, en faveur des produits respectant l’environnement. Cette éco-participation, payée par les constructeurs, sera modulée en fonction des critères d’éco-conception de leurs produits en fin de vie.

Afin de sensibiliser les industriels concevant et fabricant ces produits à l’éco-conception, EcoLogic, organisme agréé pour la gestion des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), a organisé pour certains de ses producteurs adhérents (Brother, Canon, Epson, Sharp…), une visite du centre de démantèlement de DEEE de Veolia Propreté à Gonesse (95).

Celle-ci avait pour objectif de faire découvrir aux fabricants soucieux de mettre en place une démarche environnementale d’éco-conception, les réalités de la chaîne de démantèlement et de favoriser un dialogue avec les opérateurs. Ils ont ainsi pu échanger avec eux sur les phases les plus sensibles du démantèlement et sur les problématiques de leur métier.

Rapprocher les points de vue

Pour Florence Loretzin, Responsable Qualité, Environnement et Développement Durable chez Epson France : « comprendre la réalité du métier des opérateurs est primordial pour nous. Echanger entre constructeurs et opérateurs permet à la fois de constater sur le terrain le résultat des politiques d'éco-conception mises en œuvre lors du développement des produits et d'améliorer les performances de démantèlement ainsi que de valorisation des générations de produits à venir ».

Pour EcoLogic, cette visite aura permis d’aider ses adhérents à prendre en compte la problématique du traitement des déchets avant même que l’appareil ne soit fabriqué. C’est le principe même de l’éco-conception, qui consiste à intégrer dès l’origine toutes les étapes du cycle de vie du produit et tous ses impacts environnementaux. « Cette visite très concrète a permis de comprendre le fonctionnement de la filière des DEEE et de recueillir des propositions d’amélioration de chaque partie prenante », estime René-Louis Perrier, Président d’EcoLogic. Il voit même dans l’éco-conception, une opportunité nouvelle de différenciation et un facteur de compétitivité future.

Rappelons que depuis le décret du 20 juillet 2005, les fabricants sont désormais responsables de la collecte, de la dépollution et de la valorisation des DEEE. Ces déchets sont aujourd’hui considérés comme une source potentielle de gaspillage et de pollution s’ils ne sont pas recyclés selon les normes en vigueur.

En France, les producteurs ont délégué cette mission à des éco-organismes agréés, experts en la matière. EcoLogic assume ainsi cette mission auprès d’un millier de producteurs adhérents. En 2008, EcoLogic a pris en charge près de 50 000 tonnes de DEEE, soit 15,8 % du volume total produit en France.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.ecologic-france.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles