Nous suivre Industrie Techno

De nouveaux microcontrôleurs par ST : plus petits, plus rapides et plus économes

Antoine Cappelle
De nouveaux microcontrôleurs par ST : plus petits, plus rapides et plus économes

La nouvelle gamme F2 sera produite en masse à partir du premier trimestre de 2011.

© ST Microelectronics

Taille réduite, consommation électrique plus faible, et nouveau traitement des instructions : STMicroelectronics veut placer sa nouvelle gamme de microcontrôleurs dans des appareils portables réactifs en temps réel.

STMicroelectronics dévoile une nouvelle gamme de microcontrôleurs. Baptisée F2, cette série est conçue pour bâtir des systèmes devant réagir en temps réel, comme des boucles de régulation. Ce nouveau type de microcontrôleur est donc plus rapide que ses prédécesseurs. Grâce à son cœur Cortex d’ARM, il tourne à 120 MHz. Il effectue 150 millions d’opérations par seconde (DMIPS) en évitant les temps d’attente. Son secret : il peut stocker trois instructions en parallèle dans sa file d’attente. Ainsi, à chaque cycle, au moins une instruction est prête à être exécutée.

Sa mémoire flash, de 128 bits, bénéficie d’un bus élargi pour charger plus d’instructions. Elle a été ralentie à 30 MHz, afin d’en réduire la taille et la puissance de fonctionnement. Les instructions de saut sont mémorisées dans la mémoire tampon : lorsqu’elles sont à nouveau exécutées,  la recherche de leur cible est plus rapide. En déduisant ainsi les appels à la mémoire flash, le système réduit sa consommation électrique. De plus, grâce à sa gravure à de 90 nanomètres, le processeur fonctionne à une tension de 1,2 volts. « Cela ne change rien à la façon de programmer ou de l’utiliser », explique Alexander Czajor, responsable du marketing produit chez STMicroelectronics.

Le système fonctionne de façon globalement plus économique que les microcontrôleurs des autres gammes proposées par ST, tout en gardant une taille réduite. « Ces nouveaux microcontrôleurs peuvent donc fonctionner dans des appareils portables, utilisant des batteries. Ils sont déjà intégrés notamment dans une oreillette Bluetooth », ajoute Alexander Czajor. Autre caractéristiques nouvelles : ils comprennent des interfaces USB-OTG à haute vitesse, des interfaces pour caméra, ou encore un générateur de chiffres réellement aléatoires. Une vingtaine de clients utilisent déjà cette gamme de produits, qui contient 30 variantes de ces microcontrôleurs. Mais la production en masse est prévue pour le premier trimestre de 2011.

Antoine Cappelle

Pour en savoir plus : http://www.st.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Une équipe de recherche internationale a mis au point des structures volantes en trois dimensions de très petite taille pouvant[…]

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Plus d'articles