Nous suivre Industrie Techno

De la RFID dans le gaz

Industrie et  Technologies
Outre son concept novateur, un design, une ergonomie et des matériaux innovants, la nouvelle bouteille de gaz de Totalgaz intègre de la technologie RFID de JMD pour assurer sa traçabilité pendant 20 ans.



Dans un contexte fortement concurrentiel, Totalgaz met sur le marché une nouvelle bouteille de gaz domestique : Shesha. Pour le consommateur, celle-ci se veut plus légère et plus maniable que les traditionnelles bouteilles de butane. Pour cela, elle intègre une poignée de transport amovible et des roulettes. Elle offre aussi un raccordement immédiat grâce à un détendeur clipsable sur le raccord.

 


 


Mais cette bouteille est aussi innovante pour l'exploitant. La durée de vie moyenne d'une bouteille de gaz est en moyenne de 20 ans et celle ci est souvent stockée à l'extérieur. C'est pourquoi, Shesha a conservé une enveloppe en acier haute résistance, matériau sûr qui résiste au temps et aux chocs. Son habillage, lui, est en polyéthylène haute résistance, choisi pour ses bons résultats aux tests de vieillissement et son aspect esthétique.
 


 


Mais Shesha intègre aussi de la haute technologie avec l'insertion dans son habillage d'une étiquette RFID ou Tag à fréquence UHF, qui est destinée à assurer sa traçabilité. L'étiquette RFID a été préférée à un marquage traditionnel par code barre, car celui-ci est trop soumis aux contraintes physiques environnementales ou de manipulation et demande une lecture unidirectionnelle.

Ce type de marquage RFID devait toutefois intégrer des contraintes multiples : la pérennité sur la durée de vie de la bouteille ; les contraintes environnementales liées à son stockage (de -20°C à +70°C) ; l'insertion dans l'habillage en polyéthylène et la distance de lecture. En effet, le code de l'étiquette doit être lu lors du passage du camion de transport sous un portique de détection, soit une lecture omnidirectionnelle à une distance de l'ordre de 6 mètres. En outre, les données embarquées devaient tenir sur 96 bits au maximum.

 


 


Ce Tag RFID permet ainsi une traçabilité fiable de la bouteille, à la fois au moment du passage des camions sous portique - malgré l'environnement métallique, la fiabilité de lecture est presque de 100 % - et lors de la fabrication. En effet, la bouteille passe sous un lecteur qui encode son numéro de série lequel est lié à une base de données répertoriant tous les composants sensibles. Les bouteilles sont tracées et déroutées si nécessaire.

Pour répondre à ce cahier des charges, Totalgaz s'est rapproché de JMD, société du groupe Supratec. Issue de 34 ans d'expérience sur l'étiquette à façon et à contrainte, JMD s'est développée sur "le savoir Tag RFID". Elle est fortement implantée dans l'industrie dont elle connaît les attentes.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.shesha.fr & http://www.jmd-marquage-industriel.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Des chercheurs suisses ont mis au point le prototype d’un transformateur moyenne fréquence plus de dix fois moins encombrant que ses[…]

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Samsung : une capacité de stockage d’1 téraoctet pour les smartphones

Samsung : une capacité de stockage d’1 téraoctet pour les smartphones

Plus d'articles