Nous suivre Industrie Techno

De la poudre et des bulles pour se protéger

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

,
De la poudre et des bulles pour se protéger

Un arrangement unique dans l'espace

© DR

A l’heure où le cheval remplace le bœuf dans nos plats cuisinés, faut-il encore s’étonner que la contrefaçon touche aussi l’industrie ? Certes la contrefaçon a toujours existé. Mais aujourd’hui, elle ne s’intéresse plus seulement aux produits de luxe et à la mode, elle touche tous les secteurs de l’économie. Fils électriques où le fer remplace le cuivre, roulements à billes réalisés dans des aciers très bas de gamme: deux exemples récents de fraudes qui, outre un niveau de performances déplorable et un risque d’usure très rapide, peuvent entraîner des accidents graves, voire mortels pour les usagers que l’on aura trompés.

C’est pourquoi un certain nombre d’entreprises ont développé des solutions innovantes pour lutter contre ces dangers. Ainsi, l’entreprise rennaise Olnica créée en 2010 propose des marqueurs pour les matériaux pulvérulents (médicaments, produits chimiques, plâtre, ciment, colle, vernis résines plastiques…) à base de poudres micrométriques qui émettent une couleur spécifique lorsqu’on les éclaire avec une source UV. Uniques, puisque plus de 1,3 milliard de formulations sont réalisables, ils sont incorporés aux produits lors du processus de fabrication.

De son côté Prooftag propose des étiquettes incorporant un code à bulles, lui aussi unique, qui sont apposées sur les produits. Ces codes sont générés lors de la polymérisation d’une résine translucide et constituent une identité unique qui est apposée sur le produit à protéger. Lors du contrôle, le numéro d’identification figurant sur le code permet de vérifier visuellement sur le site Internet du fabricant que le produit que l’on a entre les mains est bien celui qu’il a fabriqué et encodé. Une opération qui peut être automatisée, à l’aide de capteurs spécifiques travaillant en 3D qui vont vérifier leurs informations directement dans la base de données du fabricant.

Deux exemples de l’aide que l’innovation et la technologie peuvent apporter pour se protéger de la contrefaçon, en allant bien au-delà des simples contrôles par analyse.

Et çà c’est nouveau.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles