Nous suivre Industrie Techno

De la photocopie à la surveillance médicale

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
De la photocopie à la surveillance médicale

Chester Floyd Carlson avec sa première ''photocopieuse''

© DR

L’inventeur américain Chester Floyd Carlon ne se doutait pas en 1938 que sa xérographie serait à la base de toutes les impressions numériques et que la société créée pour l’exploiter allait devenir l’un des principaux déposeurs de brevets dans le monde en élargissant fortement le champ de ses investigations.

62 000 brevets en 75 ans ! L’ingénieur américain Chester Floyd Carlson ne se doutait certainement pas que son expérimentation du 22 octobre 1938 dans un laboratoire improvisé à Astoria, dans le quartier du Queens à New York, utilisant le principe de l'électro-photographie découvert en 1935 par le physicien français Jean-Jacques Trillat, pour produire une ‘‘copie séche’’, allait donner naissance à la photocopie, à la télécopie, à l’impression laser et à un géant de la bureautique, Xerox.

D’ailleurs il n’était pas le seul. Ainsi, le brevet qu’il déposa sur la xérographie (du grec ‘‘xéros’’ (à sec) et ‘‘graphein’’ (écriture)), le 06 octobre 1942 fut proposé à Kodak qui le refusa. Le brevet fut finalement acheté par l'institut américain Batelle Development Corporation, qui le revendit à la Haloid Company en 1947 où Robert Gundlach industrialisa la technique. Haloid fut renommée Haloid Xerox en 1958, puis Xerox en 1961.

Un esprit d’innovation qui est resté depuis dans les gènes de l’entreprise, puisque elle a déposé 1 168 brevets américains en 2013, soit le 32e rang mondial des entreprises déposant des brevets. Un classement qui s’améliore même nettement si l’on tient compte de ceux déposés par les filiales de Xerox, tels le Palo Alto Research Center (PARC) ou Fuji Xerox au Japon, puisque l’on atteint les 1 968 brevets et le 10e rang mondial.

Surveiller voitures et patients

« L'héritage de Chester Floyd Carlson se perpétue grâce aux chercheurs et ingénieurs Xerox du monde entier, qui continuent d’aider nos clients à créer des processus métier souples et personnalisés », résume Sophie Vandebroek, CTO et présidente du Xerox Innovation Group. « En collaborant étroitement avec nos clients, nous développons des technologies documentaires uniques et nous simplifions la façon de travailler des collaborateurs dans les secteurs de la santé, des finances, de l'éducation, de la relation client ou bien encore des transports ».

Les scientifiques et chercheurs Xerox font aujourd’hui valoir leur expertise dans des domaines tels que l'imagerie, l'analyse de données, l'automatisation, la personnalisation et le développement durable, et proposent des processus de travail innovants et plus simples, allant bien au-delà de tout ce que Chester Floyd Carlson aurait pu imaginer.

Ainsi le brevet américain N°8 520 074 correspond à un procédé conçu pour détecter automatiquement, à l'aide de l'imagerie infrarouge, le nombre de personnes présentes sur une image ou bien à l'intérieur d'une voiture. Cette innovation permet d'optimiser l'utilisation des voies express réservées aux véhicules transportant plusieurs personnes, contribuant ainsi à fluidifier le trafic routier.

De même, le brevet américain N° 8 617 081 décrit un système et une méthode capables de relever le pouls d’un patient à partir d'une séquence d'images vidéo, assurant un suivi médical sans contact à faible coût.

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.xerox.fr/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Alstom fournira 12 trains régionaux à hydrogène à la SNCF en 2025

Alstom fournira 12 trains régionaux à hydrogène à la SNCF en 2025

L’hydrogène gagne le monde du rail français. Alstom a annoncé ce 8 avril avoir reçu une commande de la SNCF[…]

08/04/2021 | FerroviaireHydrogène
Comment Thales veut rendre les trains grandes lignes autonomes dès 2025

Comment Thales veut rendre les trains grandes lignes autonomes dès 2025

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Plus d'articles