Nous suivre Industrie Techno

De grandes pièces prototypes fabriquées en un seul cycle (01/02/2001)

En réponse aux besoins des moulistes, les constructeurs d'équipements de prototypage rapide visent la productivité. Leurs systèmes fabriquent aussi bien des petites séries de pièces que des grandes.

Devenu, en quelques années, la plus importante manifestation au monde consacrée aux moyens de design, de conception et de fabrication pour les moulistes, Euromold qui s'est tenu à Francfort en fin d'année a connu un vif succès. Et s'est adjoint un 5e hall dédié à l'usinage grande vitesse (UGV).

Grand maître du secteur, le mouliste allemand Röders construit depuis quelques années ses propres fraiseuses pour l'UGV... Premier à avoir proposé un équipement combinant usinage laser et fraisage, Röders a présenté une fraiseuse robotisée originale. Prototypage rapide au top


Mise au point en collaboration avec l'éditeur de fabrication assistée par ordinateur (FAO) Delcam, cette machine qui intègre un robot de chargement/déchargement d'outils et de pièces, accroît la productivité tout en réduisant les temps d'usinage et donc bien sûr les coûts.

Le prototypage rapide (PR) a tenu, comme on s'y attendait, le haut du pavé. Née dans la pépinière du bouillonnant Institut Fraunhofer, la jeune société allemande Generis (www.generis.de) a créé la surprise avec un système de PR par jet d'encre innovant. Cependant, les vieux acteurs du domaine, DTM et autres EOS (Electro Optical Systems), ne sont pas venus non plus les mains vides. Ils proposent des solutions basées sur de nouveaux matériaux ou machines, dont l'objectif est de produire toujours plus vite et si possible, en plus grande quantité.

La machine de frittage laser Eosint P 700 mise au point par EOS (www.eos-gmbh.de), répond à ce souci majeur des utilisateurs avec une capacité de plus d'un millier de petites pièces fabriquées en même temps et en un seul cycle. Doté d'un système à double laser CO2 de 50 W, l'équipement est en fait une véritable unité de production qui peut fabriquer indifféremment des petites séries de pièces ou de grandes pièces individuelles. Son secret : un carter de fabrication d'un mètre (en diagonale) apte à fabriquer des pièces fonctionnelles d'un volume de 700 x 380 x 580 mm, en polyamide ou en polystyrène. La machine dispose d'un ensemble de périphériques pour l'alimentation automatique de la poudre, le déballage des pièces et le recyclage de la poudre.

Plus rapide et précise que les méthodes indirectes, la fabrication directe d'empreintes de moules métalliques ou de prototypes fonctionnels en métal évolue rapidement. Les fabricants de machines de frittage lancent ainsi, l'un après l'autre, des poudres à base d'acier qui ouvrent la voie à de nouvelles applications. EOS propose la poudre Direct Steel 50-V1, tandis que DTM (www.dtm-corp.com) dévoilait à Euromold sa poudre à base d'acier.

La LaserForm ST-100 ne nécessite que deux étapes de mise en oeuvre : la réalisation de la pièce sur la machine Sinterstation (un laser de 100 W est néanmoins indispensable) et l'infiltration avec du bronze dans un four. Des empreintes de moule peuvent être réalisées en deux à dix jours. M. S.

Le jet d'encre dope la fonderie sable


Le système de prototypage rapide à jet d'encre présenté par Generis a constitué l'un des événements majeurs du salon allemand. Cet équipement dont la commercialisation est prévue pour le printemps 2001 est destiné à la fabrication de moules et de noyaux pour les fonderies sable et cire.

Absence de post-finition

Domaines d'application : la fabrication d'outils et de machines, le médical, l'aéronautique, etc. La machine GS 1500 est selon Dr Ingo Ederer, directeur de Generis, plus grande, plus rapide et plus précise que les équipements déjà existants pour un prix équivalent. Sa vitesse de production est de 18 mm/h et son volume de fabrication de 1 500 x 750 x 750 mm.

"Il suffit d'avoir les bonnes données CAO pour fabriquer rapidement la bonne pièce", affirme le spécialiste allemand. La fabrication en couche par couche comporte, à chaque fois, trois étapes : la dépose des grains de sable puis celles de la résine et du liant nécessaire au collage de l'ensemble. La résine et le liant sont déposés par micro-dosage de gouttes très fines de 40 µm avec une précision de 20 µm. La machine peut être intégrée sans aucune difficulté dans des processus de fabrication existants grâce à l'utilisation de matériaux usuels de la fonderie sable. À signaler aussi l'absence de post-finition pour les moules et les noyaux fabriqués, la facilité d'utilisation grâce à un logiciel convivial, la fiabilité.

Mirel Scherer

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles