Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Dans son QG, Engie digital réinvente la ville

Dans son QG, Engie digital réinvente la ville

Réalisé par Siradel, ce jumeau numérique en 3D d’un quartier de Strasbourg représente l’impact des nouvelles mobilités sur le bruit urbain. En rouge, le volume sonore estimé atteint 60 dB, en jaune 45 dB.

La smart city est un terrain de jeu privilégié pour la division digitale d’Engie. Focus sur cinq initiatives innovantes qui exploitent les données au service des collectivités.

Au quartier général de la branche digitale d’Engie, à Paris, c’est dans une ambiance de start-up que sont conçus les outils numériques des futures smart cities. Dans des locaux lumineux et ouverts, « propices aux échanges » selon ses occupants, spécialistes de la donnée, codeurs et architectes réseaux planchent sur des logiciels capables de capter et digérer les flux d’information générés par les réseaux urbains. Créé en 2016 pour valoriser les données produites par l’énergéticien, Engie Digital a étendu son activité à d’autres secteurs. C’est désormais sur de nombreuses facettes des villes que travaillent les 200 experts du QG parisien. « Il y a une explosion des données dans les villes, car avec le développement de l’internet des objets, tout dispositif physique peut se mettre à communiquer, commente Olivier Sala, le directeur général. Cet afflux de données dans un monde de plus en plus complexe est un formidable terrain de jeu pour nos logiciels, qui se nourrissent de complexité. » Ces outils à destination des collectivités ont vocation à être interopérables pour compléter l’offre de services. De quoi faire miroiter un urbanisme optimisé grâce au numérique.

Livin’ : la gestion en temps réel des infrastructures

Éclairage public, caméras de sécurité, régulation du trafic, bornes de recharge électrique, qualité de l’air… Autant de paramètres surveillés par le logiciel Livin’. En récoltant les données obtenues au moyen de capteurs LoRa et en se connectant directement aux interfaces de programmation (API) des fournisseurs de services, la plate-forme offre une vision globale en temps réel de la ville. « Livin’ permet aux métiers de communiquer entre eux, indique Vincent Vandenberge, son responsable. Si des capteurs détectent une pollution atmosphérique, notre outil envoie automatiquement des messages d’alerte ou contrôle des systèmes de gestion du trafic. » Déjà en service dans plusieurs villes, le logiciel est principalement utilisé pour la surveillance de la qualité de l’air et la fluidification du trafic. Il sera déployé en 2020 à Livourne (Italie) afin de gérer toutes les fonctionnalités des équipements urbains, une première.

Smart Institutions : un campus plus sobre en énergie

Véritable laboratoire géant de la ville intelligente, Smart Institutions a été déployé sur le campus de l’Université d’État de l’Ohio pour exploiter et optimiser l’ensemble de ses infrastructures de production et de distribution d’énergie (vapeur,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1026-1027

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ifpen investit dans un banc d’essai de système piles à combustible dédié à la mobilité lourde

L’Ifpen investit dans un banc d’essai de système piles à combustible dédié à la mobilité lourde

L'Ifpen a indiqué, lundi 25 octobre, avoir mis en service une station d'essai de systèmes de piles à combustible sur son[…]

Meet’Up GreenTech : L’Ifpen et Bpifrance s’allient pour soutenir les deeptech qui innovent en faveur de la transition énergétique

Meet’Up GreenTech : L’Ifpen et Bpifrance s’allient pour soutenir les deeptech qui innovent en faveur de la transition énergétique

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Plus d'articles