Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Dans la peau de Poséidon : ils dirigent les objets flottants en jouant avec les vagues

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dans la peau de Poséidon : ils dirigent les objets flottants en jouant avec les vagues

© Stuart Hay - ANU

Une équipe de scientifiques australiens a développé une technique de manipulation d'objets flottant par mudulation des vagues. Celle-ci permet de déplacer un objet à distance via la dynamique des fluides en l'attirant, le repoussant ou le piégant dans un tourbillon.

Un groupe de physiciens de l'Université Nationale Australienne (ANU) a mis au point un système utilisant des générateurs de vagues qui leur permet de contrôler les flux à la surface de l'eau. Ils comparent cette technique au concept de "rayon tracteur" popularisé par certaines oeuvres de science-fiction, car elle permet d'immobiliser ou de manipuler des objets flottants à la surface de l'eau.

Dans le cadre de leurs recherches, ils ont effectué des tests avec une balle de ping-pong dans un bassin à vagues pour mesurer l'amplitude et la fréquence des vagues requises pour faire bouger la balle dans la direction voulue. L'un des éléments clés a été de parvenir à créer des vagues capables de forcer un objet à la surface à se déplacer dans le sens inverse de celui des vagues.

L'idée leur est venue lors d'une expérience préalable de suivi de particules en flottaison. Celle-ci a révélé que les vagues ne poussent les objets à la surface de l'eau mais génèrent des courants à la surface de l'eau qui les font avancer. A une certaine hauteur de vague correspond un flux. Les courants ainsi créés peuvent être utilisés de différentes manières, pour attirer un objet, le repousser ou même l'enfermer dans un tourbillon.

D'après les chercheurs, aucune théorie mathématique ne peut expliquer ces résultats à l'heure actuelle. Cette technologie pourrait se montrer très utile à terme pour aider à contenir les marées noires lors d'accidents, secourir des navires hors de contrôle ou encore éviter certaines collisions avec des objets à la dérive.

Ci-dessous, une vidéo présentant les expériences effectuées en bassin :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

Le salon Hello Tomorrow Global Summit, dédié aux start-up de la deeptech, s’est tenu les 2 et 3 décembre derniers à[…]

06/12/2021 | Start-up
Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

Dossiers

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

Plus d'articles