Nous suivre Industrie Techno

Damae Medical détecte le cancer de la peau grâce à la lumière

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Damae Medical détecte le cancer de la peau grâce à la lumière

© Damae Medical

[Start-up - entreprises] 

Dirigée par Anaïs Barut, 22 ans, la start-up Damae Medical a développé une technologie innovante pour détecter de manière précoce, rapide et non invasive le cancer de la peau.

Développée au sein du CNRS, elle s’appuie sur une technique d’interférométrie optique qui permet de sonder, grâce à la lumière, les tissus sur un millimètre de profondeur avec une résolution cellulaire. « Le taux de survie d’une personne atteinte d’un mélanome est de 88 % en cas de diagnostic précoce. L’enjeu n’est donc pas dans le traitement mais dans le diagnostic », assure la jeune entrepreneuse.

Son innovation permettrait de proposer une solide alternative à la biopsie, à la fois douloureuse pour le patient et longue pour le médecin. Les sept collaborateurs de la start-up mènent actuellement des tests sur des animaux. Une première phase de tests sur patient pourrait débuter en 2017. Les travaux d’Anaïs Barut ont été récompensés par le MIT dans le cadre de sa compétition « Innovators under 35 »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles