Nous suivre Industrie Techno

Daimler suspecté à son tour d’avoir faussé les tests de ses véhicules diesel

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Daimler suspecté à son tour d’avoir faussé les tests de ses véhicules diesel

© Transport & Environnement

Daimler est suspecté par les enquêteurs des autorités américaines d’avoir équipé ses véhicules diesel de logiciels susceptibles de les aider à passer les tests d’émissions, ont révélé nos confrères du journal allemand Bild am Sonntag, en possession de documents confidentiels.

 

C'est au tour de Daimler d'entrer dans la liste noire des constructeurs automobiles accusés de triche pour contourner les obligations en matière de contrôle de la pollution, un scandale qui n'en finit pas de rebondir depuis ses débuts en 2015. Les enquêteurs des autorités américaines ont découvert que les voitures diesel produites par Daimler étaient équipées de logiciels susceptibles de les aider à passer les tests d’émissions, ont affirmé nos confrères du journal allemand Bild am Sonntag.

Une fonction logicielle permettait de stopper le « nettoyage » des émissions après 26 km de conduite, une autre de dire si la voiture était en cours de test en fonction des régimes de vitesse et d’accélération. Le journal allemand a également mentionné des courriers électroniques d’ingénieurs de Daimler se demandant si ces fonctions logicielles étaient légales.

A LIRE SUR LE SUJET > Dieselgate : derrière la supercherie, une histoire de technologies ! 

Un porte-parole de Daimler a déclaré que les autorités avaient pris connaissance de ces documents et qu’aucune plainte n’a été déposée, rapporte Reuters. Mais également affirmé que l’ensemble de ces documents en possession du journal allemand ont été envoyés pour nuire à Daimler et ses 290 000 employés.

Des tests d’émissions sur des singes et des hommes

Plus tôt dans l’année, un autre scandale  avait également touché les constructeurs allemands : la révélation de tests d’émissions polluantes sur des singes et des humains, réalisés par l’organisme EUGT financé par Daimler, Volkswagen, BMW et Bosch. Europe Ecologie-Les Verts a accusé Volkswagen, Daimler et BMW de « marchandisation du vivant », rapporte Le Point avec l’AFP. Et d’ajouter : « Le numéro un mondial de l’automobile a suspendu mardi son lobbyiste en chef, Thomas Steg, pour le rôle qu’il a joué, de son propre aveu, dans l’organisation des tests d’émissions polluantes sur des singes visant à prouver l’innocuité du diesel. »

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles