Nous suivre Industrie Techno

Mondial de l'Automobile 2010

D2T se lance dans l’ingénierie numérique des groupes motopropulseurs

Jean-François Preveraud
D2T se lance dans l’ingénierie numérique des groupes motopropulseurs

Développer plus vite des moteurs plus performants

© DR

Le prestataire de services créé un département d'ingénierie GMP virtuel pour aider les constructeurs à développer plus vite des ensembles de motorisation plus performants. Il s’appuie à la fois sur son expérience des tests physiques, de la simulation numérique et les compétences scientifiques de l’IFP.

D2T Powertrain Engineering, dont les origines remontent à 1989, a été créé dans le but d’établir un centre de recherche et de développement innovant pour l’étude et les essais de groupes motopropulseurs (GMP). C’est une filiale stratégique d’IFP Energies nouvelles depuis 2005, qui emploie 385 personnes à travers le monde.

Pour compléter son offre de services auprès des constructeurs automobiles, aéronautiques et ferroviaires, ainsi que de leurs équipementiers, D2T Powertrain Engineering vient de se doter d'un nouveau département d'ingénierie GMP virtuel. Cette nouvelle activité a pour but de répondre aux besoins croissants du secteur des transports en exploitation intégrée de simulation système, depuis la conception jusqu’à la mise au point des GMP, qu’ils soient traditionnels, hybride ou électriques. « Nous avons une grande habitude de la simulation numérique pour laquelle nous utilisons par exemple des logiciels du marché tels GT Power, Amesim ou MatLab, mais aussi nombre de logiciels propres à nos clients », explique Philippe Lacassagne, directeur business development de D2T Powertrain Engineering.

« C’est d’ailleurs l’une de nos forces, car nous sommes ainsi capables d’intégrer de multiples outils, sans être cantonnés aux seuls outils standard d’un client, pour arriver à modéliser et simuler le plus fidèlement possible le comportement de GMP ». Ce qui est d’autant plus facile que D2T Powertrain Engineering dispose en interne de tous les moyens de test physique (bancs moteur, bancs à rouleaux…) pour assurer la corrélation de ses modèles.

Devenir un leader européen de l’ingénierie numérique de GMP

« Cette dualité numérique physique nous permet de disposer de véritables spécialistes en GMP, capables d’avoir un œil critique sur les projets pour lesquels ils travaillent ». La volonté de D2T Powertrain Engineering est de fournir des capacités de développement et de simulation de systèmes avec une approche industrielle, en s’appuyant aussi sur les connaissances scientifiques d’IFP Energies nouvelles.

D2T Powertrain Engineering a pour ambition de devenir à terme, l’un des leaders européens de l’ingénierie numérique spécialisée du GMP. Cette activité dispose dès son lancement d’une équipe de 4 ingénieurs expérimentés et d’une forte capacité de mobilisation de ressources. « Cette équipe devrait atteindre la dizaine de personnes d’ici la fin de l’année et la centaine de personnes à horizon 5 ans », espère Philippe Lacassagne.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.d2t.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles