Nous suivre Industrie Techno

D-Day – ils ont inventé le débarquement

D-Day – ils ont inventé le débarquement

Créer un port de toutes pièces en quelques jours

© DR

Un documentaire mêlant exploration sous-marine et reconstructions en 3D des principaux équipements ayant servi au débarquement, puis au soutien logistique des troupes débarquées, sera bientôt diffusé sur France 3. Les technologies de maquette numérique 3D et de réalité virtuelle de Dassault Systèmes sont au cœur de cette reconstitution.

A l’heure des commémorations multiples qui vont émailler le 6 juin 2014, pour les 70 ans du D-Day, la société de production MC4 a décidé de nous montrer la plus grande opération amphibie de tous les temps à travers un documentaire évoquant tous les aspects techniques qui ont permis la réussite de cette opération.

L’objectif du réalisateur Marc Jampolsky, ainsi que des producteurs Jean-Pierre Bailly et Nicolas Deschamps, est de nous faire comprendre les trésors d’ingéniosité et les innovations technologiques qu’ont déployés les ingénieurs chargés de concevoir et réaliser tous les équipements nécessaires. Mais aussi de préserver la mémoire et d’assurer la transmission de ces savoirs aux jeunes générations sous une forme ‘‘ludique’’. Le documentaire de MC4 baptisé D-Day – ils ont inventé le débarquement retraçant toute cette démarche sera diffusé sur France 3 dans le cadre de l’émission Thalassa début juin.

Tout a commencé par une gigantesque campagne de relevés des fonds marins de la Baie de Seine face aux plages du débarquement. Plus de 400 épaves ont ainsi été localisées dont beaucoup étaient inconnues. Les explorateurs ont retrouvé par exemple les 25 chars amphibies Sherman DD qui avaient coulé lors de leur mise à l’eau dans une mer trop forte pour eux. Un robot plongeur (ROV) a ensuite été explorer ces épaves. Les plus intéressantes ont été examinées plus précisément par des plongeurs, ainsi que par deux minis sous-marins amenés spécialement du Canada. L’un d’eux a même emmené le vétéran Jim Booth, 70 ans après, visiter ces épaves. Une visite impressionnante pour celui qui a vécu le débarquement dans le sous-marin de poche X23 balisant la limite Est des plages de débarquement britanniques.

Tous ces relevés numériques très précis ont permis de dresser une cartographie très précise du fond.

Reconstruire le Mulberry d’Arromanches

Mais pour mieux transmettre la mémoire de ces événements et aider les jeunes générations à les comprendre, les promoteurs du projet ont décidé de créer à partir des plans originaux des maquettes numériques des principaux équipements ayant participé au débarquement.

Ils ont pour cela fait appel aux équipes Passion for Innovation de Dassault Systèmes qui ont recréé en 3D l’intégralité des éléments des ports artificiels que les Alliés ont construits devant Arromanches et Saint-Laurent-sur-Mer (Omaha Beach). Des infrastructures prévues pour faciliter le débarquement de 6 500 véhicules et 40 000 tonnes d’approvisionnement par semaine.

Depuis les blockships et les caissons en béton Phoenix qui constituaient au large une digue artificielle protégeant un large plan d’eau, jusqu’aux routes flottantes Whales constituées de travées métalliques reposant sur des flotteurs en béton, qui reliaient les plates-formes Lobnitz de déchargement des bateaux à la côte, tout a été reconstruit au ‘‘boulon prés’’. Ces maquettes numériques ont été assemblées dans un environnement réaliste reconstituant la baie d’Arromanches pour former une maquette fonctionnelle et animée où l’on peut se déplacer en réalité virtuelle.




                  Une maquette numérique fidèle au boulon près

De même, une barge de débarquement LCVP (Landing Craft Vehicle & Personnel) a aussi été recréée en 3D à partir des plans originaux du chantier Higgins situé à la Nouvelle-Orleans. Un impératif pour préserver la mémoire d’un engin mythique devenu très rare car construit en grande partie en contre-plaqué marine pour économiser l’acier. Et une reconstruction similaire a aussi été faite pour un planeur Waco CG-4 construit en bois et métal recouvert de tissu. Des maquettes numériques dans lesquelles on peut embarquer pour revivre le débarquement.

Et çà c'est nouveau !



                         Un rève pour les ingénieurs de l'époque

Des maquettes numériques dans lesquelles on peut embarquer pour revivre le débarquement.

Et çà c'est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.france3-thalassadday.com


Thalassa D-Day Trailer en Français par france3

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth Engine augmenté

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth Engine augmenté

Lancé le 10 décembre pour une durée de 4 ans et porté par CS Group, le projet AI4GEO a pour but de créer une[…]

12/12/2019 | 3DEspace
Measurement World : embarqué, réseaux de neurones et capteurs hyperspectraux, les trois tendances phares de la vision industrielle

Measurement World : embarqué, réseaux de neurones et capteurs hyperspectraux, les trois tendances phares de la vision industrielle

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles