Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Cycle de fabrication optimale

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Cycle de fabrication optimale

Le vélo de Cadel Evans, le premier de fabrication totalement automatisée.

BMC, fabricant suisse de vélos, a repensé le process de fabrication de ses cycles. L’objectif affiché : un vélo parfait pour placer son coureur vedette, Cadel Evans, dans les meilleurs conditions sur le Tour de France. Même si l’Australien n'a pas gagné le Tour, l’équipe mérite le maillot jaune de l’innovation.

Pour cette édition 2010 du Tour de France, l’équipe BMC voulait mettre toutes les chances du côté de son leader, l’Australien Cadel Evans. La R&D du fabricant de cycles helvète était passée sur le gros braquet ces cinq dernières années avec pour ambition de repenser totalement la production des vélos de courses. Résultat : une fabrication totalement automatisée du cadre en fibres de carbone. Une première mondiale. « Que ce soit en utilisant des résines préimprégnées ou avec la méthode d’injection de résine RTM (resin transfer moulding), il restait toujours des étapes de fabrication manuelles, synonymes d’un coût élevé pour une qualité pas complètement maitrisée », assure Rolf Singenberger, responsable développement de BMC-racing.

Echapper au travail manuel

Jusqu’à 144 bobines de fibres de carbone sont fixées sur un cylindre de trois mètres de diamètre. Lorsque ce cylindre tourne, un robot ABB permet d’optimiser l’orientation de ces fibres qui se tressent autour d’un mandrin de la forme du cadre du vélo. « On règle la vitesse d’avancée du robot et le nombre de couches de fibres de carbone en fonction des différents diamètres et formes du cadre, explique l’ingénieur. A la main c’est impossible ». Une fois le mandrin recouvert, le robot le passe dans une presse dans laquelle la résine époxy est injectée.

« Cadel Evans, qui ne change jamais de vélo en cours de saison, a été conquis et l’a adopté juste avant d’affronter la Grande boucle », souligne Rolf Singenberger. Le champion a loué les performances de ce vélo, baptisé Impec, avant d’enfiler le maillot jaune de leader dans la 8e étape. Tunique qu’il a toutefois dû abandonner bien vite, souffrant d’une fracture au coude suite à une mauvaise chute.

Charles Foucault

Les images de la fabrication automatisée de ce vélo
 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Lors d'un webinaire organisé le 25 novembre, l'IRT SystemX a présenté plusieurs projets menés avec des partenaires[…]

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

FormNext 2020: « Une édition a minima, qui recentre la fabrication additive sur des applications clés  », selon Jean-Daniel Penot, de France Additive.

FormNext 2020: « Une édition a minima, qui recentre la fabrication additive sur des applications clés », selon Jean-Daniel Penot, de France Additive.

Plus d'articles