Nous suivre Industrie Techno

Créer des médicaments à partir de génériques

M. L. T.

Sujets relatifs :

, ,
Pharnext s'inspire de médicaments existants et dont la toxicité de la molécule est connue pour créer des traitements innovants.

Créée mi-2007 à Paris Santé Cochin, la société biopharmaceutique Pharnext développe une approche originale pour le traitement de maladies neurodégénératives : s'inspirer de médicaments génériques. L'entreprise cible en particulier la maladie de Charcot-Marie-Tooth et diverses pathologies plus fréquentes comme les neuropathies périphériques diabétiques ou toxiques. Parmi ses fondateurs, Daniel Cohen est l'auteur des premières cartes du génome humain et a été le directeur scientifique de Genset.

L'entreprise met en oeuvre une approche dite de "drug repositioning" qui consiste à élargir les indications de médicaments existants en partant d'une pathologie qu'on cherche à soigner. Son ambition est donc de développer de nouveaux médicaments à partir de molécules dont la toxicité est déjà connue et tolérable. Par exemple, dans le cas de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, Pharnext a identifié plus de 50 génériques susceptibles d'améliorer la condition des personnes atteintes : il y en a 30 000 actuellement en France.

Ces molécules sont testées in vitro et in vivo depuis le dernier trimestre 2007. Les premiers brevets, relatifs à la prédiction et à l'efficacité de ces molécules, viennent tout juste d'être déposés.

Cette approche originale vient de valoir à la société un financement en amorçage de 2,5 millions d'euros de Truffle Capital, un montant jamais vu en France à ce stade d'avancement. Enfin, Pharnext compte également étendre sa stratégie à d'autres pathologies invalidantes ou mortelles comme la maladie d'Alzheimer.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

La start-up de Montpellier, spécialisée dans les medtech, va bénéficier d’un financement de 15 millions[…]

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Le plus puissant IRM du monde livre ses premières images au centre NeuroSpin du CEA, à Saclay

Le plus puissant IRM du monde livre ses premières images au centre NeuroSpin du CEA, à Saclay

BeFC produit des piles en papier

BeFC produit des piles en papier

Plus d'articles