Nous suivre Industrie Techno

Crash : l’expertise composites du Cetim utilisée par le BEA

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Crash : l’expertise composites du Cetim utilisée par le BEA

Comprendre pourquoi il y a eu rupture de la poutre de queue en composites en vol.

© DR

Découvrez dans cette vidéo comment le Cetim a aidé le BEA à déterminer les causes d’un accident d’hélicoptère, en procédant à l’expertise des débris d’une poutre de queue en matériaux composites.

Comme lors de chaque accident aérien en France, c’est le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) pour la Sécurité de l'Aviation civile, l'autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l'aviation civile, qui a enquêté sur le crash d’un hélicoptère MD 600 N survenu le 4 juin 2004 près de Bézier.

Le crash, dans lequel trois personnes ont perdu la vie, semble dû à la rupture en vol de la poutre arrière, mais pour quelle raison ? Cette pièce étant en matériaux composites, le laboratoire matériaux et analyse de défaillance du BEA a confié l’expertise des débris de la poutre de queue en matériaux composites au laboratoire composites du Pôle ingénierie polymères et composites du Cetim.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : https://www.bea.aero

Récit de cette expertise en images

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des bétons plus résistants au feu grâce aux fibres polymères recyclées

Des bétons plus résistants au feu grâce aux fibres polymères recyclées

Une solution permettant de pallier les problèmes de résistance au feu des bétons, a été mise au point par les[…]

Un hydrogel pour réparer le cerveau après un AVC

Un hydrogel pour réparer le cerveau après un AVC

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Plus d'articles