Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Cracuns, le drone qui se cache sous l'eau

Cracuns, le drone qui se cache sous l'eau

© Johns Hopkins APL

Imaginé par des chercheurs américains, Cracuns est un prototype de drone submersible imprimé en 3D. Il est capable de se mouvoir à la fois dans l’eau et dans les airs. 

Les chercheurs du laboratoire de physique appliquée de l’Université de John Hopkins, dans le Maryland, ont mis au point un prototype de drone pour le moins original. Baptisé Cracuns, pour Corrosion resistant aerial covert unmanned nautical system, il est capable de se mouvoir à la fois dans l’eau et dans les airs. Mieux encore, l’engin peut rester immergé pendant deux mois, puis surgir de l’eau salée pour réaliser différentes missions aériennes, explique le site Engineering.

Pour obtenir ce résultat, le cadre de l’aéronef a été fabriqué à partir de matériaux composites afin d’allier légèreté et robustesse. Les éléments de contrôle et la charge utile sont, quant à eux, enfermés dans un container sous pression, résistant à l’eau et élaboré grâce à des techniques de fabrication additive. Les chercheurs ont enfin utilisé un revêtement du commerce pour protéger les moteurs exposés à l’eau salée. Objectif : permettre une immersion prolongée sans que les composants de l’engin ne se corrodent.

Cette fabrication à bas coût permet aux entreprises de s’équiper de plusieurs unités pour former des flottes qui pourraient intervenir dans des scénarios à hauts risques, explique un communiqué de presse de l’université. Cracuns pourrait ainsi être utilisé dans le cadre d'opérations militaires. Des expérimentations ont d’ores et déjà été menées à une profondeur de plusieurs dizaines de mètres. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles