Nous suivre Industrie Techno

[Covid-19] Ces pays qui se mobilisent pour lutter contre la contamination par aérosol dans les écoles

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Covid-19] Ces pays qui se mobilisent pour lutter contre la contamination par aérosol dans les écoles

L'installation de détecteur de CO2 est la mesure la plus simple et la moins coûteuse pour contrôler la qualité de l'air.

Réduites à de simples recommandations dans le protocole sanitaire de l’Education nationale, les mesures contre les contaminations du covid-19 par aérosol à l'école se font attendre. D’autres pays ont pourtant choisi de mettre sur la table des moyens pour cette rentrée scolaire. Tour d’horizon des principales initiatives dans le monde en matière d'aération, capteurs de CO2 et purificateurs d'air.

 

À deux semaines de la rentrée des classes, les mesures de préventions pour limiter les contaminations au covid-19 par aérosol sont encore une fois réduites à de simples recommandations dans le protocole sanitaire. Le ministère de l'Education nationale n'a pas prise la mesure des risques liées à ce mode de transmission de la maladie à l'école malgré les alertes répétées de la communauté médicale et scientifique. Et renvoie essentiellement aux collectivités locales la responsabilité d'installer capteurs de CO2, systèmes de ventilations et purificateurs d'air, dont l'efficacité est pourtant avérée.

A contrario, nombre de pays ont choisi de traiter ce problème en allouant des moyens pour équiper les salles de classes de détecteurs de CO2 et de purificateurs. Ces initiatives, référencées par le collectif « Nous aérons » sur son site internet, permet de réduire significativement les risques contaminations en milieu scolaire.

Les Etats-Unis et l’Allemagne en tête des investissements

Pour accompagner la rentrée 2021-2022, le gouvernement fédéral des Etats-Unis a débloqué une enveloppe de 122 milliards de dollars (103,8 milliards d’euros) dans le cadre du Elementary and Secondary School Emergency Relief fund (ESSER). Cette aide permet aux directeurs d’établissements scolaires d’acheter des détecteurs de CO2, des purificateurs d’air intérieur HEPA, mais également des filtres MERV 13 pour les systèmes de ventilation (moins performants que les HEPA mais plus adaptés aux systèmes de ventilation en boucle fermée) et des ventilations portatives.

A cette initiative fédérale s’ajoute des moyens supplémentaires octroyés par certaines villes comme New York, qui a annoncé en juillet vouloir équiper chacune de ses classes de deux purificateurs à filtres HEPA. La ville a ainsi mis sur la table un budget de 43 millions de dollars (36,6 millions d’euros) pour l’achat de 100 000 purificateurs.

La ville de Chicago a également alloué une enveloppe de 8,5 millions de dollars (7,24 millions d’euros) pour l’achat de 20 000 purificateurs. Par ailleurs, la ville a revu en 2020 de nombreux systèmes de ventilation dans ses écoles.

Dans une vidéo diffusée en février 2021, Richard Schleyer, directeur environnement et santé des écoles publiques de la ville, a détaillé les nombreuses mesures prises par la ville pour réduire les contaminations par aérosol. Il y met en avant que ce ne sont généralement pas les bâtiments les plus anciens de la ville, souvent conçus à une époque où des épidémies comme celles de tuberculose étaient fréquentes, qui nécessitent le plus d’aménagements. Ces écoles possèdent en effet des fenêtres dotées d’ouvertures par le haut pour permettre l’aération en continu.

L’Allemagne a également rapidement souhaité investir pour garantir la qualité de l’air de ses lieux publics. Après un plan de 500 millions d’euros en 2020 pour améliorer la ventilation des bâtiments, le gouvernement d’Outre-Rhin a récemment renforcé ses mesures avec une nouvelle dotation de 200 millions d’euros pour généraliser les systèmes de purification fixes (ventilations) ou mobiles. Les villes de Hambourg et de Munich ont par ailleurs investi respectivement 25 et 21,7 millions d’euros pour installer 10 000 et 6 200 purificateurs.

Le Royaume-Uni dote ses classes de détecteurs de CO2 et teste les purificateurs

Début août, le Royaume-Uni a également annoncé qu’une phase de test de purificateurs démarrera à la rentrée prochaine. L’objectif, selon le gouvernement, est d’évaluer la pertinence de plusieurs modèles de purificateurs (HEPA et à ultraviolets), notamment au niveau de nuisances sonores dans les salles de classes.

Le programme de test d’un montant de 1,75 million de livres (2 millions d’euros) se poursuivra jusqu’à la fin de l’année, et pourrait aboutir à une généralisation des purificateurs dans les écoles du pays dès 2022. En parallèle, un plan de 25 millions de livres (29,1 millions d’euros) a été débloqué pour déployer 300 000 détecteurs de CO2 pour améliorer le processus d’aération des lieux scolaire.

La France en ordre dispersée

Dans l’Hexagone, à défaut de moyens concrets fournis par le gouvernement, ce sont les villes et les régions qui portent les initiatives.

L’une des premières à déployer des purificateurs dans les écoles a été la Région Auvergne-Rhône-Alpes. En octobre 2020, la Région avait mobilisé 10 millions d’euros pour installer ces équipements dans les écoles et les lycées. Au total 2 400 appareils à filtres HEPA ont été commandés. Leur efficacité a pu être évaluée avec succès par le laboratoire lyonnais Virpath.

Plusieurs communes devraient également passer le pas d’ici la rentrée : la mairie du 9ème, qui a déjà pris l’initiative d’installer des purificateurs dans ses 150 classes il y a trois ans, a annoncé sur son fil twitter vouloir étendre le dispositif aux crèches de l’arrondissement parisien.

Selon le Parisien, Alfortville (Val-de-Marne) va équiper ses cantines de détecteurs de CO2 pour un budget de 5 750 euros. Des purificateurs sont à l’étude pour équiper les 175 classes de la ville, pour un montant de 175 000 euros.

De son côté, la ville de Cannes (Alpes-Maritimes) a annoncé vouloir déployer 230 détecteurs de CO2 dans ses salles de classes. Même volonté du côté de Mérignac (Gironde) qui devrait s’équiper prochainement de 248 unités.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Covid-19 : l'INRAE et l'Université de Tours annoncent de premiers résultats positifs pour leur vaccin nasal universel

Covid-19 : l'INRAE et l'Université de Tours annoncent de premiers résultats positifs pour leur vaccin nasal universel

L'université de Tours et l'INRAE ont organisé une conférence de presse, jeudi 9 septembre, pour annoncer « des[…]

09/09/2021 | VaccinCovid-19
Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

Aération, capteurs de CO2, purificateurs : pourquoi ils sont essentiels pour limiter les contaminations au Covid-19 à l'école

Aération, capteurs de CO2, purificateurs : pourquoi ils sont essentiels pour limiter les contaminations au Covid-19 à l'école

Moderna lance un essai clinique pour un vaccin à ARN messager contre le sida

Moderna lance un essai clinique pour un vaccin à ARN messager contre le sida

Plus d'articles