Nous suivre Industrie Techno

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

© BioNTech

Quelles ont été les innovations les plus marquantes de ces sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié notre article sur le résultat complet de l’essai clinique de phase 3 du vaccin de Pfizer-BioNTech. Vous avez également aimé notre décryptage du cloud européen Gaia-X. Enfin, notre article sur le réseau de surveillance des eaux usées Obépine pour détecter des signaux de l’épidémie de covid-19 a également retenu votre attention.

 

Accélération dans la course aux vaccins anti-covid

95%. C’est l’efficacité du vaccin à ARN messager de Pfizer et BioNTech dont le résultat complet de l’essai clinique de phase 3 a été diffusé cette semaine. Il améliore de 5% le résultat intermédiaire dévoilé le 9 novembre. Le duo américano-allemand, rattrape ainsi la société Moderna qui avait également affiché un résultat de 95% pour un vaccin basé sur la même technologie.

Le cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

À l’occasion du Gaia-X Summit, les 18 et 19 novembre 2020, l’ambitieux projet de cloud européen a dévoilé une première version de son infrastructure. Derrière un portail en apparence minimaliste, permettant d’appréhender l’ensemble de la chaîne de confiance, se cache une structure logicielle complexe basée sur des « manifestes » numériques.

Covid-19 : les eaux usées sous surveillance

Depuis quelques temps, les chercheurs ont mis en lumière la corrélation entre la présence du SARS-CoV-2 dans les eaux usées et l’évolution de l’épidémie. Pour mieux comprendre ce phénomène, le réseau national Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées), qui vise à rassembler les données de 158 stations d’épuration, se met en place. Il a dévoilé le 16 novembre les premiers résultats de cette surveillance.

Les industriels se convertissent au captage direct du CO2

Après avoir été considérées avec scepticisme, les technologies du captage direct du CO2 dans l’atmosphère suscitent de plus en plus d’intérêt de la part des industriels. La startup suisse Climeworks estime qu’il sera possible de capter 10 millions de tonnes de CO2 par an, d’ici une dizaine d’années.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Covid-19 : l'INRAE et l'Université de Tours annoncent de premiers résultats positifs pour leur vaccin nasal universel

Covid-19 : l'INRAE et l'Université de Tours annoncent de premiers résultats positifs pour leur vaccin nasal universel

L'université de Tours et l'INRAE ont organisé une conférence de presse, jeudi 9 septembre, pour annoncer « des[…]

09/09/2021 | VaccinCovid-19
Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

[Covid-19] Ces pays qui se mobilisent pour lutter contre la contamination par aérosol dans les écoles

[Covid-19] Ces pays qui se mobilisent pour lutter contre la contamination par aérosol dans les écoles

Aération, capteurs de CO2, purificateurs : pourquoi ils sont essentiels pour limiter les contaminations au Covid-19 à l'école

Aération, capteurs de CO2, purificateurs : pourquoi ils sont essentiels pour limiter les contaminations au Covid-19 à l'école

Plus d'articles