Nous suivre Industrie Techno

Coup d'envoi du téléphone mobile de troisième génération

Ridha LOUKIL

Sujets relatifs :

, ,
L'opérateur japonais NTT DoCoMo ouvre le premier service commercial. Un test pour le monde entier.
Alors qu'en France SFR et Orange rechignent à payer comme prévu leurs licences pour le futur téléphone mobile UMTS, le Japon entre de plain pieds dans cette génération de portables. L'opérateur NTT DoCoMo, précurseur de l'Internet mobile avec son service i-mode, a donné le coup d'envoi mondial de cette nouvelle technologie. Après cinq mois de retard, il vient d'ouvrir son service FOMA (Freedom Of Mobile multimedia Access).

Certes, ce lancement paraî pour le moment modeste. La couverture se limite à la ville de Tokyo. L'offre de terminaux se réduit à deux téléphones, le N2001 de NEC et le P2101V de Matsushita, auxquels s'ajoute un modem sans fil de Matsushita au format PC Card destinés aux utilisateurs de PC portables. Équipé d'une micro-caméra numérique et d'un grand écran LCD en couleurs, celui de Matsushita se présente comme un visiophone sans fil. 

Cette première mondiale n'en reste pas moins importante. A l'heure où la téléphonie mobile connaît une grave crise et où les opérateurs s'interrogent sur la viabilité de leurs investissements dans le téléphone mobile de troisième génération, elle sonne comme un test. Elle sera observée avec beaucoup d'attention de part le monde entier. 

NTT DoCoMo prévoit l'extension de la couverture à toutes les agglomérations du Japon d'ici à la fin de 2002. En tout, le réseau coûtera la bagatelle de 10 milliards de dollars. L'opérateur nippon espère rentabiliser son investissement grâce à des revenus supplémentaires qui seront générées par les nouvelles applications multimédia (visiophonie, vidéo, musique, transfert rapide de données, ...etc.). Les dépenses mensuelles par abonné devrait selon ses prévisions passer de 80 euros aujourd'hui avec le service I-mode à 100 euros avec le service Foma. L'objectif est d'attirer 150 000 abonnés d'ici au 31 mars 2002 et 6 millions d'abonnés dans 3 ans. 

Certains observateurs soulignent que le succès du service i-mode, un service de génération intermédiaire qui affiche 28 millions d'abonnés aujourd'hui, pourrait constituer un obstacle à la réalisation de ces objectifs. D'autant que les nouveaux terminaux sont deux fois plus lourds et 30 à 50% plus chers. Le téléphone de NEC est proposé à 300 dollars, celui de Matsushita à 500 dollars. 

Le service Foma a été testé auprès de 4000 utilisateurs avec le visiophone sans fil de Matsushita, un terminal de 150 g de la taille de deux cassettes audio collées l'une contre l'autre (104 x 56 x 35 mm). A cause de son encombrement et de sa forte consommation électrique, il souffre d'une autonomie bien plus faible que les terminaux classiques. 

Pour plus d'information, consulter le site Web Foma.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] Au Mas Numérique, un cocktail de nouvelles technologies révolutionne la viticulture

[Reportage] Au Mas Numérique, un cocktail de nouvelles technologies révolutionne la viticulture

Le Mas Numérique est un site de démonstration unique au monde. 15  entreprises y éprouvent leurs outils, tous[…]

Robots habiles, 5G pour véhicule autonome, plastronique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots habiles, 5G pour véhicule autonome, plastronique… les innovations qui (re)donnent le sourire

La 5G, co-pilote en devenir pour les véhicules autonomes

La 5G, co-pilote en devenir pour les véhicules autonomes

Un ballon stratosphérique pour les communications 4G/5G

Un ballon stratosphérique pour les communications 4G/5G

Plus d'articles