Nous suivre Industrie Techno

Coup d'envoi de la 'systems biology' en France

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
C'est une approche révolutionnaire de la biologie. Charles Auffray, CNRS, Leroy Hood, éminente figure de la biologie américaine, et Zhu Chen, vice président de l'académie des sciences chinoise, ont lancé hier à l'Institu

Pour certains, le décodage du génome ne marque pas le début d'une ère nouvelle, mais le début de la fin d'un paradigme : celui de la pensée réductionniste, autrement dit de la pensée cartésienne qui postule que c'est en découpant un système en ses plus petits éléments qu'on est capable de l'expliquer.

Ainsi, la connaissance précise de l'élément ultime du vivant, le génome, devait faire des miracles et directement conduire à la connaissance de la cause des maladies. L'idée a fait long feu. L'espoir d'un lien direct de cause à effet entre un gène et une maladie ne s'est pas, à ce jour, réalisé.

C'est dans ce contexte qu'est apparue la systems biology, avec comme jalon marquant, la création de l'Institute for Systems Biology par l'éminent biologiste américain Leroy Hood. C'était en 2000 à Seattle.

Aujourd'hui on retrouve le fameux américain aux côtés de Charles Auffray, directeur de l'Unité de génomique fonctionnelle et biologie systémique en santé du CNRS (Villejuif) et de Zhu Chen, médecin et vice président de l'académie des sciences chinoise en charge des sciences du vivant.
 
Tous trois, avec Magali Roux-Rouquié, de l'Institut Pasteur, ont lancé hier à l'Institut Pasteur le Systemoscope, consortium international voué à la promotion et au développement de la biologie systémique.

La biologie systémique remplace l'approche réductionniste (on va étudier les éléments ultimes d'un système) par une approche globale. 'On ne cherche plus à expliquer de quoi est fait un système, mais comment l'interaction de ses composantes explique son fonctionnement ' résume Magali Roux-Rouquié.

'Conceptuellement, c'est une avancé bien plus importante que le projet de décryptage du génome ' soulignait François Kourilsky, directeur de l'Institut Pasteur, lors de cette journée de lancement.

Autant dire que pour les chercheurs engagé dans cette voie, c'est aussi un formidable défi. Cette nouvelle approche remet en effet profondément en cause les fondements même du savoir académique actuel en biologie, celui de la biologie moléculaire en particulier.

Elle est en revanche totalement en phase avec les avancées récentes des sciences de la complexité, dans les grands domaines scientifiques, celui de la physique notamment. Dans tous les cas, il s'agit d'étudier les systèmes complexes en tant que tels, et non plus en les réduisant à leur plus simple expression.

A ce propos, il est intéressant de noter que le président d'honneur du Systemoscope n'est autre qu'Edgar Morin. Ceux que la présence du philosophe/sociologue en un tel lieu étonnera devront se rappeler qu'il est un pionnier de la complexité. Dès les années 70, il a jeté les bases conceptuelles de l'approche qui fait aujourd'hui florès.

Concrètement, 'le Consortium a pour objectifs initiaux de développer des projets pilotes dans les domaines du cancer et de la régénération, de l'activation du système immunitaire et des maladies infectieuses et de développement de la pathologie du système neuromuscaulaire ' précise Gérard Auffray.

On notera enfin que parmi la vingtaine de membres associés à cette aventure figurent plusieurs industriels tels que Novartis, Helios Biosciences, Affymetrix, Agilent Technologies, Amersham Biosciences...

Les défis technologiques posés la biologie systémique sont en effets colossaux. En témoigne par exemple le Nanolab, labo sur une puce que met au point l'entreprise de Leroy Hood. Il repose sur la nanofluidique, des nanofils... et devrait voir le jour 'd'ici trois à cinq ans'.


Franck Barnu

Pour en savoir plus
- Site du consortium Systemoscope : http://www.systemoscope.net
- Site de l'Institute for systems biology: http://www.systemsbiology.org/ (on y trouve notamment une présentation en anglais de la systems biology, en anglais)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles