Nous suivre Industrie Techno

Corican : le navire du futur est lancé

Jean-François Preveraud
Corican : le navire du futur est lancé

Ira-t-on vers un retour du navire à voile ?

© DR

Avec la création de ce conseil d’orientation, le chantier du navire du futur vient d’être lancé. Plus sûr, plus propre et plus économe en énergie, il devrait accroître la compétitivité de la filière à l’international.

La Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, du Transport et du Logement, et le Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, ont installé le conseil d’orientation de la recherche et de l’innovation pour la construction navale (Corican).

 

Qu’est ce que le Corican ?

La création du Corican est l’aboutissement d’un processus initié en février 2009 avec le Grenelle de la mer.
Il compte 60 membres, présidents des grands groupes industriels français, institutionnels, syndicats et organisations non gouvernementales.
Il est présidé par Jean-Marie Poimboeuf, par ailleurs président du GICAN (Groupement des industriels de la construction navale). 
 

La construction navale en France représente aujourd’hui près de 70 000 emplois et 8 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Dans ce secteur très concurrentiel, la France dispose d’un savoir-faire reconnu dans le monde entier et compte parmi les fleurons de l’industrie européenne, notamment dans le nautisme, la construction de navires spécialisés à forte valeur ajoutée et les systèmes électrotechniques.

Afin de rester compétitive, l’industrie française doit continuer à accroître son avance technologique. Pour cela, le Gouvernement a décidé de faire de la recherche et de l’innovation une des priorités de sa politique maritime, adoptée suite au Grenelle de la mer. Il consacrera ainsi 100 millions d’euros au développement du navire du futur, dans le cadre des investissements d’avenir.

Le Corican devra sélectionner d’ici la fin de l’année les projets éligibles, dans chacun des secteurs concernés (plaisance, marine marchande, pêche…) et proposer une stratégie globale et cohérente pour la filière navale.

« Le gouvernement attend du Corican qu’il soit force de proposition et d’orientation en matière de recherche et développement. Le navire du futur, c’est un navire plus sûr, plus propre et plus économe en énergie. L’objectif est d’accroître la compétitivité de la filière à l’international, tout en réduisant son impact environnemental », ont indiqué les deux ministres.

Jean-François Prevéraud

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Energy Observer, IA médicale, réacteur Iter… les meilleures innovations de la semaine

Energy Observer, IA médicale, réacteur Iter… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Energy Observer met les voiles vers le nord de l'Europe

Energy Observer met les voiles vers le nord de l'Europe

Ballon dirigeable, lasers spatiaux, hélice imprimée en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Ballon dirigeable, lasers spatiaux, hélice imprimée en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Pale d’hélice, robot joueur de Jenga, start-up du Cnes… les innovations qui (re)donnent le sourire

Pale d’hélice, robot joueur de Jenga, start-up du Cnes… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles