Nous suivre Industrie Techno

Conversion des données CAO en Pay-per-Use

Jean-François Preveraud
Conversion des données CAO en Pay-per-Use

Convertir en local avec un outil toujours à jour

© DR

TFTLabs utilise son savoir-faire en conversion de données CAO pour proposer aux utilisateurs des outils de FAO d’Open Mind, un outil de conversion locale à la volée, toujours à jour et facturé en fonction de la consommation.

La conversion de données reste l’un des grands problèmes de la ‘‘numérisation des entreprises’’. « Cela prend du temps, il y a des risques d’erreurs, tous les types d’information ne peuvent pas être transcrits d’un système dans l’autre, il faut sans cesse remettre à jour les convertisseurs et la sécurité des données n’est pas toujours assurée », constate Jean-Luc Brocard, directeur général de l’éditeur lyonnais TFTLabs.

C’est pour faciliter la tâche des responsables FAO, que TFTLabs a décidé de s’associer avec l’éditeur allemand Open Mind Technologies, pour proposer une technologie de conversion innovante. Profitant de son savoir-faire dans le domaine de la conversion de données, TFTLabs a convaincu Open Mind d’ajouter une fonctionnalité de lecture du format Open Source J-Son 3D et de conversion automatique des données CAO reçues dans ce format, à son logiciel de FAO HyperCAD-S.

Lorsque le préparateur reçoit un fichier CAO, pour le moment uniquement du Catia V5, il appuie sur le bouton conversion. Il y a alors une connexion sur le site de TFTLabs, qui envoie dans la mémoire cache du navigateur Web un outil de conversion. Celle-ci se fait en local sans transfert de données. Le préparateur dispose en quelques secondes d’une prévisualisation du modèle converti dans le format HyperCAD-S avec reconnaissance des entités technologiques. S’il est satisfait, il paye alors 20 euros via Paypal, quelle que soit la taille du fichier (une pièce seule ou un assemblage), et a accès au modèle converti, qu’il peut alors utiliser à sa guise.

Ce type de fonctionnement est le fruit de 3 ans de travail entre les deux sociétés, car il a fallu déjà convaincre de la justesse de la vision, puis valider la technologie et son fonctionnement via le web. « Nous sommes maintenant convaincus des performances de cette approche qui évite les transferts de données via le Web et garantit à l’utilisateur d’avoir un convertisseur toujours à jour sans être obligé d’investir lourdement avec un hypothétique retour sur investissement ».

En effet, cette technologie est un mixte entre les deux approches couramment utilisées : l’achat d’un convertisseur (environ 3 000 euros) pour lequel il faut payer une maintenance afin de le maintenir jour, option chère mais sécuritaire ; convertir dans le cloud, option économique si l’on a de faibles volumes de conversions, mais présentant des risques de sécurité.

« Nous envisageons maintenant de développer la même approche avec d’autres formats de donnée CAO natives (SolidWorks, Siemens NX, PTC Creo, Autodesk Inventor) toujours pour le compte d’Open Mind, qui va garder l’exclusivité de cette approche. »

Cette approche de ‘‘service à la demande’’, qui est plutôt destinée aux PME ayant des besoins modérés et ponctuels de conversion, pourra être complétée pour les entreprises ayant des besoins important de conversion vers HyperCAD-S, par la mise à disposition d’une version illimitée du convertisseur sur leur intranet, sans perdre la mise à jour permanente de celui-ci.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : https://tftlabs.com/index.html

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles