Nous suivre Industrie Techno

Construisez vos micro-scanners en quelques clics

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Construisez vos micro-scanners en quelques clics

Différents micro-scanners réalisés en MEMS sur un wafer de silicium.

© Fraunhofer IPMS

Le Fraunhofer présente une chaine de fabrication de micro-scanners si flexible que les clients la pilotent via une interface Web. Les composants, que l’on retrouve notamment dans les lecteurs de code-barres, leurs sont ensuite livrés en moins de neuf semaines.

Commander les mini-miroirs qui se trouvent dans les scanners de code-barres ou les projecteurs de vision tête haute devient aussi facile que de commander un livre sur Amazon 

Mieux : les petits composants mobiles auront exactement les caractéristiques désirées (diamètre du miroir, nombre d’axes de rotation pour le scan, fréquence de rotation, angle de rotation, déformation du miroir). Les démonstrateurs correspondants au cahier des charges seront livrés chez le client entre deux à neuf semaines après la commande réalisée sur l’interface web. Un temps négligeable par rapport à celui jusqu’alors nécessaire au développement d’un nouveau type de micro-scanners.

 

                               

                              



Ce nouveau service, baptisé VarioS microscanner contruction kit, sera présenté par le Fraunhofer IPMS (Institute for photonic microsystems) au salon Photonic West 2011, du 22 au 27 janvier, à San Francisco.

L'innovation réside dans un outil de production modulaire, qui traite les requêtes spécifiques du client le plus tard possible dans le procédé de fabrication des micro-scanners sur les galettes de silicium. Pour l’instant, pour créer un nouveau micro-scanner, la centaine d’étapes nécessaire à la gravure du mini-miroir sur la puce de silicium, ainsi qu'à la création des structures électroniques et mécaniques permettant son fonctionnement, devaient être totalement redéfinies à chaque fois. Avec le VarioS, les spécificités du client n’interviennent que dans le dernier tiers du process. Une innovation qui ne réduit pas seulement le temps de conception et de fabrication, mais également le coût de ces systèmes MEMS (Micro-Electro-Mechanical Systems).  

Charles Foucault.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles