Nous suivre Industrie Techno

Connecteur 10 Gigabit Ethernet sur paires torsadées Catégorie 6A

Industrie et  Technologies

MK6A de CAE Groupe



Deux ans après la sortie du document IEEE 802.3an définissant le 10 Gigabit Ethernet sur paires torsadées, l'organisation américaine EIA/TIA a ratifié, en mars dernier, le standard 568-B.2-10 qui caractérise les systèmes de câblage Catégorie 6A. Le standard est désormais figé et ne sera plus modifié. Cependant, n'ayant pas encore fait l'objet d'une publication, il ne sera disponible, pour le "public", d'ici la fin de l'année 2008.
 

 


Pourtant, CAE Groupe présente déjà un connecteur Keystone RJ45 catégorie 6A, le MK6A. Résultat de deux années de R&D, ce connecteur a été conçu pour dépasser les performances du 10GBASE T.
Le MK6 "A", comme "Augmented", traduit le passage de la bande passante de 250 à 500 MHz : une évolution qui a représenté un challenge majeur dans la conception du connecteur. Car c'est l'augmentation des performances électriques qui a orienté la sélection des composants.

Le secret du MK6A : le choix des composants et de leur matériau

Le développement d'un connecteur RJ45 apte à supporter les exigences de la norme Catégorie 6A implique la maîtrise de la mécanique de précision, de l'électronique et de la science des matériaux. Chaque composant et matériau du connecteur MK6A ont été sélectionnés pour leurs réponses spécifiques à toutes les contraintes d'aboutissement d'un tel niveau de performances.

 

 


Le corps en Zamac offre une immunité aux perturbations électromagnétiques hautes fréquences et une forte résistance mécanique.

Le plan de masse intérieur permet une continuité de blindage et une excellente impédance de transfert tout au long du système de câblage. Il renforce ainsi l'immunité à l'Alien Cross Talk et aux bruits électroniques ambiants.

Le circuit imprimé a été réalisé avec une couche d'or afin d'optimiser les résistances de contacts : l'impédance est stable à hautes fréquences, le return loss est donc amélioré.

Le support du circuit imprimé intègre une nouvelle génération de résine, à charge très dense, qui permet l'impression de pistes très fines. On augmente ainsi le nombre de composants passifs intégrés pour optimiser la compensation (NEXT, ACR-F et Return Loss).

Le peigne de connexion en polyamide a été enrichi de fibre de verre pour améliorer ses performances diélectriques.

Les contacts du peigne sont à double niveaux pour améliorer le niveau du rapport signal/bruit ; le débit de transmission peut ainsi être plus élevé.

Enfin, équipé d'un volet métallisé, le connecteur est assuré d'une totale immunité C.E.M.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cae-groupe.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce transistor vertical sur lequel misent IBM et Samsung pour repousser les limites de la loi de Moore

Ce transistor vertical sur lequel misent IBM et Samsung pour repousser les limites de la loi de Moore

Zoom sur le transistor VTFET, pour « Vertical transport field effect transistor », présenté mi-décembre par IBM et[…]

Le III-V Lab met au point une photodiode record pour les télécommunications de demain

Le III-V Lab met au point une photodiode record pour les télécommunications de demain

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Plus d'articles