Nous suivre Industrie Techno

La fabrique de l'innovation

Connaissez-vous le Volkswagen Innovation Système ?

Thibaut De Jaegher
1 commentaire

1 commentaire

- 11/12/2013 00h:11

Une bizarre revanche pour ce groupe qui avait failli se faire racheté par Porsche il y a près de 5 ans... La roue tourne dans cette industrie. Rien n'est jamais acquis, les gens de PSA et de Renault peuvent se le dire.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Connaissez-vous le Volkswagen Innovation Système ?

C'est presque un non-sens lorsque l'on regarde l'état de santé de nos constructeurs français. Volkswagen va investir plus de 100 milliards d'euros dans les cinq prochaines années. Une folie ? Pas du tout. Simplement une nécessité pour celui qui veut devenir le leader mondial de l'automobile en 2016. Une ambition réaliste lorsque l'on ausculte la stratégie d'innovation du premier constructeur européen.

Si Volkswagen était un pays, il aurait une population de 600 000 salariés comme le Cap Vert, un PIB de 192 milliards d’euros comme la Roumanie et une capacité d’investissement en recherche et développement de plus de 20 milliards d’euros par an, presque comme… la France et son grand emprunt. Oui, si l’on en croit les ambitions annoncées par Volkswagen, le groupe automobile allemand va investir plus de 102 milliards d’euros entre 2014 et 2018 pour mettre à niveau ses produits, ses usines et ses technologies. Cette masse financière a fait du premier constructeur européen l’un des groupes les plus innovants de la planète. L’allemand rivalise ainsi avec Samsung, Apple ou Toyota dans les classements mondiaux des champions de la R&D.

Cette position n’est pas qu’une histoire d’argent. Il ne suffit pas de mettre des milliards sur la table pour l’atteindre et la tenir. Dans le cas de Volkswagen, elle est la conséquence directe de sa volonté de devenir le leader mondial de l’automobile en 2016. Pour arriver à ses fins, le groupe de Wolfsburg a développé et appliqué méthodiquement une stratégie originale : il s’ingénie à mutualiser un maximum de composants et de services entre ses marques tout en préservant à chacune sa personnalité. Technologiquement, cela se traduit par le développement de 4 plateformes modulaires. Elles permettent de partager le "back-office" pour l’ensemble de ses neuf marques tout en préservant leur style via les finitions.

 

60% du coût d'une voiture partagée entre plusieurs modèles

 

En termes de gains, cette stratégie a au moins quatre avantages majeurs :

1. Elle permet de développer plus vite les voitures. En simplifiant, les ingénieurs les créent en utilisant différents modules dont le comportement est connu et éprouvé.

2. Elle réduit les coûts de revient en partageant 60 % de composants (en termes de valeur) entre des modèles très différents chez Audi, Skoda, Seat ou VW

3. Elle simplifie le casse-tête de la charge de travail des usines, puisque chaque ligne -adaptée pour une plate-forme- peut produire plusieurs modèles sur une même ligne issus de différentes marques.

4. Elle augmente la puissance d’achats puisqu’il ne s’agit plus pour un fournisseur, lorsqu’il gagne un appel d’offres, de fournir un seul modèle mais une famille complète de véhicules.

Fort du succès de Volkswagen, ce système modulaire, tous les constructeurs tentent aujourd’hui de l’imiter. Mais il n’est pas sans risque. Notamment en termes de qualité. Lorsqu’un défaut est décelé, ce sont des millions de voitures qui sont touchées, qu’il faut rappeler et cela peut avoir un impact majeur en termes d’images. D’ailleurs, certains fournisseurs, conscient de cette faiblesse, commencent à se demander si le niveau de qualité standard de l’automobile (on compte en PPM, en partie par million) est encore adapté… À demi-mot, ils reconnaissent que le PPB (partie par billion, milliard en anglais) serait peut-être moins… risqué !

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

Wifi contre 5G dans les véhicules connectés : 3 questions à Jean Varaldi, directeur France de Qualcomm

Wifi contre 5G dans les véhicules connectés : 3 questions à Jean Varaldi, directeur France de Qualcomm

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

Plus d'articles