Nous suivre Industrie Techno

Concours de la Darpa : qui sera le meilleur robot du monde ?

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Concours de la Darpa : qui sera le meilleur robot du monde ?

© Université de Bonn

La compétition organisée par l’agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense est une véritable course d’obstacles. L’originalité ? Les participants ne sont pas des athlètes mais des robots humanoïdes qui seront notés sur leur dextérité en terrain hostile.

Les 5 et 6 juin prochains, 25 équipes venues du monde entier s’affronteront à Ponoma, en Californie, à l’occasion de la grande finale du Darpa Robotics Challenge (DRP). Etalé sur deux ans et organisé par l’agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, ce concours a vu le jour quelques temps après la catastrophe de Fukushima en 2011. Objectif : développer des robots capables d’effectuer des tâches complexes dans des zones sinistrées et hostiles, là où les hommes ne peuvent intervenir. Lors de la finale, les robots humanoïdes évolueront donc dans un environnement simulant les conditions d’une catastrophe naturelle.

11 équipes américaines s’étaient déjà qualifiées d’office après avoir gagné suffisamment de points lors de l’épreuve DRC Trial qui s’était tenue en décembre 2013. Les organisateurs du concours viennent de révéler l’identité des 14 autres équipes finalistes venues d’Allemagne, d’Italie, de Chine, de Corée du Sud, de Hong Kong, du Japon et des Etats-Unis.

Pour pouvoir participer à la finale, les équipes devaient soumettre une vidéo montrant leur robot en train d'effectuer une série de tâches simples : actionner un interrupteur d'arrêt d'urgence, marcher sur une dizaine de mètres, tourner une vanne, escalader une barrière et passer d'une position debout à une position allongée.

Lors de la grande finale, les robots devront se soumettre à un certain nombre d’épreuves (conduire un véhicule, se déplacer sur un terrain accidenté, ouvrir une série de portes, escalader une échelle) en l’espace d’une heure. A la différence des premiers rassemblements, les robots humanoïdes évolueront cette fois-ci sans câble d’alimentation, les humains qui les superviseront ne pourront pas intervenir en cas de chute et ne pourront pas communiquer en temps réel avec eux. La vitesse d’exécution des exercices pèsera également davantage dans la note finale.

L’équipe gagnante remportera 2 millions de dollars. La deuxième et la troisième équipe décrocheront respectivement une enveloppe de 1 million et de 500 000 dollars. Parmi les robots stars de la compétition : le robot HRP2 développé par la société japonais Schaft, acquise en 2013 par Google.

La liste des 14 nouvelles équipes :

·         Hector – Technische Universitat Darmstadt, Darmstadt (Allemagne)

·         NimbRo – Université de Bonn (Allemagne)

·         Walk-Man – Istituto Italiano di Tecnologia de Gênes et l’Université de Pise (Italie)

·         HKU – Université de Hong Kong et la Case Western Reserve University de Cleveland (Hong Kong)

·         Aero – Université de Tokyo (Japon)

·         AIST-NEDO – Institut National des sciences et technologies avancées de Tokyo (Japon)

·         HRP2-Tokyo – Université de Tokyo (Japon)

·         NEDO-JSK – Université de Tokyo (Japon)

·         NEDO-Hydra – Université de Tokyo, l’Institut Technologique de Chiba, l’Université d’Osaka et l’Université de Kobe  (Japon)

·         Intelligent Pioneer – Institut Hefei de Sciences Physiques de l’Académie des sciences de Changzhou (Chine)

·         ROBOTIS, Seoul (Corée du Sud)

·         SNU – Université Nationale de Seoul (Corée du Sud)

·         DRC-Hubo – Université de Las Vegas (Etats-Unis)

·         Grit – Grit Robotics, L’université Colorado Mesa, AutonomouStuff, et Harbrick (Etats-Unis)

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Le salon K 2019, qui se tient jusqu'au 23 octobre à Düsseldorf, est l'occasion pour les constructeurs de machines de[…]

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Plus d'articles