Nous suivre Industrie Techno

abonné

Concourir pour convaincre

JEAN-FRANÇOIS PREVÉRAUD
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Mêlant récupération d'énergie et design automobile, la Roll'n Start Cup, manifestation destinée aux constructeurs, ainsi qu'aux écoles d'ingénierie et de design, verra des mini-concept cars s'affronter dans une descente d'environ 2,8 km et de 100 mètres de dénivelé. L'énergie stockée durant la descente sera ensuite utilisée pour la propulsion du véhicule sur un terrain plat.

Initialement prévue lors du Mondial de l'automobile 2014 à Paris, la première édition a été repoussée à la demande des constructeurs, intéressés par ce concept novateur mais devant faire face à des délais trop courts pour finaliser leurs projets. Du coup la première Roll'n Start Cup aura lieu en mars 2015, en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0965

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Zoom sur le partenariat annoncé le 12 janvier entre Renault et l'américain PlugPower sur les véhicules utilitaires[…]

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Plus d'articles