Nous suivre Industrie Techno

Conception sous contraintes

FRANCK BARNU rédacteur en chef f.barnu@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

«L'art naît de contraintes, vit de luttes et meurt de liberté », écrivait André Gide. Il est tentant d'appliquer la maxime à la conception de produits, activité à la frontière de l'art et de la science.

Une chose est sûre en tout cas. Si l'art naît de contraintes, les concepteurs vont avoir l'occasion d'exprimer leur talent. À toutes celles qui font leur quotidien, il va bientôt s'en ajouter d'autres, sévères. Celles qui imposent - ou imposeront - de concevoir des produits "écologiquement corrects".

C'est déjà chose faite pour l'automobile. C'est en cours pour les produits électroniques. Cela se prépare pour tous les appareils consommateurs d'énergie. À terme, bien peu y échapperont, développement durable oblige.

Que faire ? Attendre ? Tergiverser ? Se lamenter ? Les entreprises qui illustrent notre dossier consacré à l'écoconception - l'art de concevoir des produits respectueux de l'environnement - ont choisi une autre voie. Elles transforment la contrainte en atout. Bien sûr, Schneider, Renault, Plastic Omnium, le groupe SEB et les quelques autres qui y figurent sont poussées par la réglementation. Mais ces sociétés ont choisi, soit de la devancer, soit de faire plus que ce qu'elle prescrit. Toutes ont saisi l'écoconception comme une opportunité de prendre un avantage concurrentiel sur celles qui traînent des pieds. C'est tout l'art de l'innovation.

« Les concepteurs vont avoir l'occasion d'exprimer leur talent »

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0855

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies