Nous suivre Industrie Techno

Conception & Design : Le confort des sièges mis en équations

J.-F. P.
Conception & Design : Le confort des sièges mis en équations

© Esi

L'éditeur français, ESI Group, propose aux fabricants de sièges une suite logicielle leur permettant d'évaluer l'impact de leurs choix technologiques sur le confort du passager. Un vrai outil d'aide à l'innovation.

Le confort ressenti par les passagers est de plus en plus important pour les constructeurs automobiles et aéronautiques. Dans ce contexte, les fabricants de sièges sont confrontés à un défi de taille : assurer une assise confortable, tout en renforçant la sécurité des occupants, en diminuant la masse du siège, en respectant les contraintes de fabrication et en réduisant les prix.

Pour le confort d'assise, le travail sur la fonction de transfert des sièges occupés et l'analyse thermique font partie des aspects primordiaux à prendre en compte dans le développement d'un siège. C'est pour aider les fabricants dans ces domaines que l'éditeur français ESI Group a développé la suite Virtual Seat Solution.

À partir de la maquette numérique du siège et de son occupant, la suite prédit le confort ressenti du passager en fonction du temps d'utilisation et des caractéristiques détaillées relatives aux concepts retenus, aux matériaux (mousses, tissus, matières plastiques) et à leur mise en oeuvre, ainsi qu'aux interfaces (entre le soutien lombaire et la mousse, entre la mousse et la coiffe, entre la coiffe et l'occupant). Par exemple, la simulation des processus de couture permet de détecter très en amont d'éventuels défauts de fabrication pénalisants pour le confort, tels des plis, des rides ou des manques dans les coiffes.

Pour faire certifier du premier coup un siège d'avion

Les paramètres physiques résultant de chaque étape de la chaîne (positions, déviations, déformations et contraintes) sont utilisés comme entrée pour l'étape suivante, afin de garantir un niveau élevé de précision, quels que soient le siège et l'occupant. Pour cela, Virtual Seat Solution utilise le solveur PAM-Comfort qui permet de prendre en compte tous les types d'occupants en termes d'anthropométrie et de populations, qu'il s'agisse de valider le confort ou la résistance au crash.

Virtual Seat Solution assure un chaînage virtuel complet du concept à la fabrication du siège, évalue le confort du siège fini, tout en l'optimisant. Il a ainsi été utilisé par Expliseat pour développer et faire certifier du premier coup son siège d'avion qui est 50 % plus léger que ses concurrents tout en étant plus confortable.

« Le prototypage virtuel est une approche industrielle avérée pour pré-certifier le procédé de fabrication et la performance d'un produit innovant, tel notre Titanium Seat. L'usage de Virtual Seat Solution nous a permis de réduire considérablement le temps de développement habituellement nécessaire pour concevoir un produit, et d'augmenter la valeur commerciale de notre société en un temps record ! », explique Vincent Tejedor, directeur technique d'Expliseat.

POURQUOI L'ADOPTER

L'outil réduit considérablement le temps de développement.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0982

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

L’Institut de recherche technologie Jules Verne de Nantes a présenté jeudi 23 mai une douzaine de technologies innovantes de[…]

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Plus d'articles