Nous suivre Industrie Techno

Compteur de temps de soudage

Industrie et  Technologies
ArcTimer de Kemppi


Comment savoir le temps réellement passé à souder électriquement une pièce, pour déterminer le coût de cette opération dans le coût total de production ? En mesurant la durée de l'arc électrique grâce à l'ArcTimer développé par Kemppi.



Il s'agit d'un petit boîtier (82 x 92 x 32 mm) pesant 215 g qui vient se clipser autour du câble électrique (50 à 95 mm²) alimentant la pince porte-électrodes. Celui-ci se sert du courant passant par le câble (20 - 500 A) pour mesurer le temps d'arc. L'écran digital affiche la durée du soudage depuis la dernière remise à zéro de l'appareil. La durée de vie de la batterie est au minimum de 5 ans et le degré de protection est IP23. La température de fonctionnement va de -10 à +50 °C. Notons que ce compteur peut être utilisé avec un câble de section <50 mm², mais il ne pourra alors être verrouillé.



L'ArcTimer est utilisable avec n'importe quelle machine à souder. Il peut aussi être utilisé pour améliorer l'efficacité des méthodes de travail dans le cadre du développement des processus de soudage ou de l'optimisation de la valeur quantitative de la production. L'analyse des résultats peut également démontrer l'importance du choix de l'emplacement de l'équipement de soudage.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.kemppi.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles