Nous suivre Industrie Techno

abonné

Comprendre les gaz de schiste pour mieux les exploiter

Philippe Passebon

Sujets relatifs :

, ,
Comprendre les gaz de schiste pour mieux les exploiter

Des modèles moléculaires de kérogène, dont la dégradation engendre le gaz de schiste, ont été développés par des chercheurs de l'Unité mixte internationale CNRS/MIT « Multi-Scale Materials Science for Energy and Environment » et de l'Institut de sciences des matériaux de Mulhouse. Leurs travaux ont été publiés sur le site de la revue Nature Materials le 1er février 2016.

Le pétrole et le gaz naturel se forment suite à la dégradation du kérogène, lui-même issu de la décomposition de matières organiques. Le processus peut également apparaître au sein de roches très hétérogènes comme les schistes. Les conditions particulières qui y règnent (température, pression, nature des minéraux, etc.) ont pour conséquence la formation de « poches » micrométriques de kérogène. Ce sont ces poches qu’ont étudiées les scientifiques. Ils les décrivent comme des « éponges » dont les pores sont de l’échelle du nanomètre. Le processus de maturation se poursuit si bien que cette éponge de kérogène se dégrade peu à peu sous la forme de gaz et huiles de schistes. Cette structure est bien différente du pétrole ou du gaz conventionnels, dont les « poches » sont bien plus grandes et la structure du kérogène bien différente. Pour le gaz de schiste, du fait de leur petite taille, les poches sont isolées et dispersées. Il n’est possible d’extraire le gaz qui s’y est formé que dans les poches comprises dans la section du forage. Pour récupérer le gaz des poches alentours, les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Le programme d’accélération des projets deeptech BLAST (Boost and Leverage for aerospace and Defense Technologies), porté[…]

12/04/2021 | RechercheStart-up
Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Dossiers

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Plus d'articles